IBM dévoile ses plans par rapport à l’ESB

Mobilité

Récemment converti à l’ESB, nouveau concept de l’intégration revisitée par les standards, IBM va travailler dans les prochains mois à la convergence des approches standardisée et propriétaire.

Après avoir annoncé cet été son intention de lancer une plate-forme dite ESB (Enterprise service bus), IBM a livré, selon le site en ligne Infoworld, quelques éléments sur le rythme de sortie des produits relevant de ce concept. Rappelons que l’ESB consiste à revisiter l’intégration applicative à l’aide de standards : JMS pour le transport, JCA et les services Web pour la connectique applicative, XML et ses dérivés pour la transformation et le routage. L’idée est d’aboutir à des solutions moins coûteuses et plus faciles à installer que les EAI propriétaires traditionnels. Il existe cependant une répartition des rôles entre ESB et EAI : les premiers répondent aux besoins des PME-PMI et permettent de résoudre les problèmes ponctuels d’intégration, alors que les seconds restent l’apanage des grandes entreprises et s’intègrent dans de vastes projets stratégiques de refonte du système d’information autour de la gestion des flux. Bien que le concept d’ESB émane de start-up, les acteurs traditionnels de l’intégration l’ont désormais intégré dans leur stratégie produit (voir édition du 22 septembre 2003). Ainsi d’IBM qui va dans les 12 à 18 prochains mois donner corps à sa stratégie en la matière. Fin 2004 ou début 2005, Big Blue prévoit de livrer un serveur ESB qui prendra place dans la gamme de serveurs d’intégration WebSphere. Mais l’objectif d’IBM est d’aboutir au terme du processus, prévu pour fin 2005, à une seule infrastructure d’intégration et donc d’effacer le clivage entre technologies propriétaires et standards. La convergence débutera par les couches basses de l’intégration avant de gagner la transformation des messages et l’orchestration des processus.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur