IBM dévoile un logiciel open source pour superordinateurs

Cloud

Big Blue a choisi Linux pour sa pile logicielle destinée aux ordinateurs hautes performances.

IBM vient de lancer son premier progiciel open source pour superordinateurs certifié Linux. Le nouveau progiciel est conçu pour alléger la charge associée au déploiement de superordinateurs en grapes (clusters).

Le géant informatique a dévoilé son High Performance Computing (HPC) Open Software Stack au salon Linux World/Next Generation DataCentre qui se tient cette semaine à San Francisco (du 4 au 7 août).

La nouvelle pile ouverte intègre la boîte à outils xCAT (Extreme Cluster Administration Toolkit), qui est actuellement utilisée pour administrer l’ordinateur le plus puissant au monde, un cluster hybride développé dans le cadre du projet Roadrunner de la National Nuclear Security Administration, au laboratoire national de Los Alamos dans le Nouveau Mexique. Le cluster Roadrunner s’est attribué la première place dans la liste des 500 superordinateurs les plus rapides au monde.

Dans un premier temps, la pile prendra en charge uniquement les systèmes basés sur des processeurs IBM Power6, avant d’étendre la prise en charge aux serveurs Power 575 et aux plates-formes x86.

“A l’heure où de plus en plus de tâches informatiques migrent vers des clusters de type superordinateurs, nous avons besoin de logiciels capables d’utiliser et de gérer efficacement les nombreux processeurs qui équipent ces systèmes”, explique Dave Turek, vice-président de la division Deep Computing chez IBM.

Traduction de l’article IBM open sources supercomputer software de Vnunet.com en date du 6 août 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur