IBM donne un coup de pouce aux PDA sous Linux

Cloud

Linux peut-il menacer les positions de Palm et Microsoft sur le marché des assistants personnels ? IBM, qui a accéléré l’adoption de Linux par les entreprises, se fait aujourd’hui le promoteur des PDA sous Linux.

On sait ce que l’engagement d’IBM autour de Linux a fait pour la diffusion du système d’exploitation libre dans les entreprises. Contribuera-t-il de même à imposer Linux dans les terminaux de type PDA ? La division Microelectronics de Big Blue a en effet profité de LinuxWorld, qui se tient actuellement à New York, pour présenter une initiative qui vise cet objectif. Il s’agit de la mise au point d’ici mars d’un concept de PDA basé sur le processeur PowerPC 405LP d’IBM et une version embarquée de Linux développée par la start-up MontaVista. Concrètement, IBM proposera pour moins de 1 000 dollars un kit de développement qui permettra à des constructeurs de fabriquer des PDA sous Linux. Il leur appartiendra de définir le design du terminal, la taille de l’écran… L’objectif est évidemment de créer une alternative aux solutions existantes : le Pocket PC de Microsoft et surtout Palm OS. Mais IBM ne compte pas lui-même se lancer sur ce marché. Rappelons qu’il existe déjà des modèles de PDA sous Linux : le Zaurus, commercialisé par Sharp ou le Yopy du constructeur coréen Gmate. Mais, jusqu’à présent, ils n’ont pas entamé les parts de marché des Palm et Pocket PC, loin s’en faut. MontaVista n’est pas le seul à essayer d’adapter Linux au marché de l’informatique embarquée. Parmi ses concurrents, citons TimeSys, Red Hat, LynuxWorks?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur