IBM dope ses processeurs et ses serveurs au Power 7

CloudComposantsPoste de travail

IBM dévoile ses processeurs Power 7 associés à une nouvelle gamme de quatre serveurs du même nom, qui promettent des performances multipliées par quatre par rapport à la génération Power 6.

Face aux offres de HP et de Sun, IBM renouvelle sa gamme de serveurs Unix avec l’arrivée des Power 7, couplés à son nouveau processeur éponyme.

Avec une efficience énergétique et des performances multipliées par quatre, ces serveurs Power 7 offre “une véritable adéquation entre le chip, le middleware, le système d’exploitation et l’application”, a expliqué Michel Teyssedre, le vice président de l’activité Power Systems France chez IBM, lors d’une conférence de presse.

Les nouveaux serveurs de Big Blue ont été conçus pour délivrer “des performances massives”, avec une “intégration par design” et de “nouveaux delivery models”, via une “virtualisation massive permettant d’engendrer des économies green”.

Ces serveurs Power 7 dotés de processeurs Power 7 embarquent un nombre de cœurs par puce qui passe de deux à huit, par rapport à la précédente génération Power 6. Le nombre de threads a été multiplié par huit, avec des fréquences d’horloge comprise entre 3 et 4,14 GHz, avec 1,2 milliard de transistors sur chaque chip.

Ces serveurs intègrent un système de mémoire cache L3 eDRAM (embedded), pour réduire le nombre de cycles nécessaires aux échanges entre les cœurs et la mémoire.

Quatre serveurs Power 7 viennent enrichir cette nouvelle offre. Le Power 750 Express, devant remplacer le 550, propose de 6 à 8 cœurs. A six cœurs, la fréquence proposée est de 3 GHz, et à huits cœurs, elle peut se décliner à 3, 3,3 ou 3,5 GHz.

Une version plus poussée de ce serveur 750 Express, le 755, est destinée au HPC, et possède 4 processeurs avec des cœurs fonctionnant à 3,3 GHz pour un maximum de 32 cœurs.

Le Power 770 succède au 570. Il peut supporter de un à quatre nœuds. Chacun de ces nœuds est doté de processeurs de six ou huit cœurs, cadencés à 3,5 et 3,1 GHz.

Ces trois serveurs Power 7 seront disponibles à partir du 19 février.

Un dernier serveur IBM vient compléter cette nouvelle gamme. Le Power 780, présenté comme un “baby high-end” par Michel Teyssedre, se propose de grimper jusqu’à 64 cœurs, mais intègre exclusivement des processeurs Power 7 à huit cœurs cadencés à 3,86 GHz. La technologie associée Turbo Core d’IBM, qui offre de moduler les performances du processeur en fonction des besoins de l’utilisateur en poussant la puce à augmenter la fréquence de l’horloge d’un ou plusieurs des cœurs, permet de faire grimper cette fréquence à 4,1 GHz. Le Power 780 devrait être disponible à la mi-mars.

Parallèlement, IBM a récemment ouvert  son “usine à migrer” (“Power Migration Factory”), afin de mieux prendre en charge l’applicatif du client et le faire migrer vers des solutions Power Systems. A ce jour, Big Blue a pris en main la migration de 2 100 comptes, dont 23 en France.

Le serveur Power 770 d'IBM
Le serveur Power 770 d'IBM

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur