Blockchain : IBM pousse les entreprises à l’adopter

Bases de donnéesBig dataData-stockage

IBM décline son environnement de développement d’applications blockchain en une version « simplifiée » axée sur les projets pilotes.

Pour démarrer dans la blockchain, les entreprises n’ont pas toutes besoin d’une gestion des conteneurs ou encore des clés de chiffrement.

IBM avance cet argument pour segmenter l’offre avec laquelle il s’est positionné sur le créneau.

Le groupe américain lance, en bêtatest aux États-Unis avec une disponibilité générale prévue au 2e trimestre 2018, une version « simplifiée » de sa plate-forme de développement d’applications distribuées.

Cette formule « de démarrage » fait l’impasse sur les fonctionnalités susmentionnées, ainsi que sur l’assistance premium, entre autres. En contrepartie, elle sera, affirme IBM, moins onéreuse que l’offre actuelle, facturée au mois, à raison de 1 000 dollars par nœud exploité.

L’idée est de proposer aux entreprises un environnement paramétrable « en un clic » qui permette d’exécuter des modèles d’applications (par exemple pour le suivi du cycle de vie d’un véhicule). Mais aussi d’en déployer en phase pilote, à partir de l’outil Hyperledger Composer.

IBM assure que cette « Blockchain Platform » hébergée sur son PaaS Bluemix a porté « des centaines de projets » dont « plusieurs dizaines […] aujourd’hui actifs ».

Big Blue a noué l’un des ses partenariats phares avec Walmart, dans le domaine de la traçabilité des denrées alimentaires. Il s’est également associé à l’armateur Maersk sur un système de gestion des flux logistiques maritimes.

Une solution a plus récemment été mise en œuvre auprès des membres de l’Advanced Pacific Financial Infrastructure for Inclusion (APFII). Ce partenariat public-privé est né avec le concours de l’ONU et du réseau interbancaire SWIFT pour favoriser le développement de services financiers dans la zone Pacifique.

Reste la question du passage à l’échelle. La réalité est nuancée, à en croire Deloitte : en octobre 2017, seuls 8 % des quelque 86 000 projets blockchain montés sur GitHub restaient « activement maintenus ». Leur durée de vie moyenne dépasse tout juste un an.

Crédit photo : dkguru via VisualHunt / CC BY-NC


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur