IBM et AMD entrent dans la course au térahertz

Mobilité

IBM vient d’annoncer une nouvelle architecture qui devrait ouvrir la voie à la miniaturisation extrême des transistors et, par conséquent, à une performance accrue des processeurs. De son côté, AMD déclare avoir battu le récent record de fréquence des transistors annoncé par Intel quelques jours auparavant. Mais il faudra attendre plusieurs années avant d’en voir la couleur.

Après la terahertz transistor architecture d’Intel (voir édition du 26 novembre 2001), voici la double-gate d’IBM. A l’occasion de l’ouverture de l’International Electron Device Meeting (IEDM), qui se tient du 2 au 5 décembre à Washington, Big Blue a présenté sa solution d’avenir pour répondre aux problèmes de pertes d’énergie et de besoins électriques toujours grandissants au sein des processeurs. Le double-gate, ou “double-porte”, serait une des réponses prometteuses aux problèmes électriques liés à la réduction de la taille des transistors, qui semble atteindre ses limites physiques.

Si IBM s’accorde, comme la plupart des acteurs de cette industrie, à penser que l’augmentation des performances des processeurs passe notamment par la réduction de la taille de ses composants de base, il s’éloigne d’Intel sur la voie à suivre pour optimiser la miniaturisation des transistors. Alors que le fondeur a choisi une nouvelle architecture physique du transistor, IBM préfère lui ajouter une porte supplémentaire. Selon la logique des chercheurs de Big Blue, en plaçant une porte à chaque extrémité du canal par lequel passent, ou non, les électrons, on double le contrôle du flux électrique. Cette maîtrise du flux autorise ensuite une réduction physique de la taille du transistor. IBM se garde toutefois de donner les tailles précises de ses futurs transistors. Le double-gate serait issu des dernières innovations de la technologie de fabrication Silicon on insulator (SOI) présentée en 1998 et adoptée comme un standard aujourd’hui, tant par AMD qu’Intel. Le double-gate permettrait de cadencer les transistors à 2 térahertz (THz), voire jusqu’à 30 THz si l’on en croit IBM. Comme l’architecture Terahertz transistor d’Intel, le double-gate d’IBM ne devrait pas trouver d’application avant cinq ans.

AMD veut voler la vedette à Intel

De son côté, AMD doit annoncer, toujours à l’IEDM, avoir atteint la fréquence de 3,33 THz sur un transistor de 15 nanomètres (nm) alimenté en 0,8 volt. Il bat à plate couture le précédent record d’Intel de 2,63 THz. Une annonce paradoxale pour un acteur qui cherche actuellement à se démarquer du concurrent de Santa Clara en basant sa politique marketing sur les performances de ses processeurs et non sur leur fréquence. Mais ce record est surtout un moyen pour AMD de montrer qu’il reste dans la course de l’innovation en matière de processeurs. Seulement, cette annonce ne se transformera pas en un produit concret avant… 2009. Les coeurs des puces seront alors gravés en 30 nm sur des galettes de 30 cm.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur