IBM et Intel montent ensemble en voiture

Mobilité

Après Microsoft et Citroën, c’est au tour d’Intel et d’IBM d’annoncer un partenariat dans le domaine de l’informatique embarquée en voiture. Des solutions sont déjà opérationnelles mais aucun accord avec un constructeur automobile n’a été annoncé.

C’est à l’occasion du salon de la National Automobile Dealers Association, qui se tient actuellement à Orlando en Floride, qu’Intel et IBM ont annoncé leur association pour produire des solutions complètes d’informatique communicante embarquée. Tout comme celui de Microsoft et PSA (voir édition du 25 janvier 2000), leur projet, nommé In-Vehicle Informations Systems, a pour objectif de faire rentrer l’ordinateur dans les consoles de pilotage et d’offrir de nouveaux services aux automobilistes. Intel fournira des versions dérivées de ses processeurs Pentium, capables de résister à d’importante variation de chaleur (de ?40° à 85° celsius). IBM, lui, s’occupera de la partie logicielle, s’appuyant sur plusieurs technologies qu’il a déjà expérimenté par ailleurs, tel Via Voice pour la reconnaissance et les commandes vocales.

Pour illustrer leurs propos, les deux sociétés présentaient sur ce salon des véhicules prototypes équipés avec cette solution. Par rapport à la Xsara PC, ces véhicules disposaient en plus de fonctions d’auto-diagnostic mécanique. La moindre panne est signalée au chauffeur et grâce à la connexion Internet et au téléphone GSM inclus, la voiture se charge elle même de prévenir le réparateur agréé le plus proche. Tout ceci n’est pour l’instant qu’à l’état de démonstration technologique, aucun constructeur automobile n’ayant annoncé son intention d’utiliser le système.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur