IBM et Oracle France s’associent pour capter le marché des PME-PMI

Mobilité

IBM commercialisera les progiciels de gestion intégrés d’Oracle dans le cadre d’un partenariat exclusivement franco-français.

Les branches françaises d’Oracle et d’IBM viennent de signer un accord de partenariat qui permettra à IBM de commercialiser les solutions ERP (progiciels de gestion intégrés ou PGI) E-Business Suite (EBS) et JD Edwards EntrepriseOne (JDEE) d’Oracle auprès de ses clients.

Les deux acteurs visent le marché des PME-PMI ou, plus précisément, des entreprises de moins de 2 000 salariés. De plus, le partenariat se concentre sur sept secteurs métiers : grande distribution, bois et papiers, agroalimentaire, commerce de gros, transports (secteurs plutôt susceptibles de se tourner vers une solution JDEE), ainsi que les secteurs de l’assurance et des services aux entreprises (plutôt concernés par EBS).

Les deux groupes considèrent certainement ce partenariat exclusivement français, qui est effectif dès ce mardi 22 novembre, comme un projet pilote susceptible d’être étendu éventuellement à d’autres pays. Oracle profitera ainsi de la force commerciale d’IBM France qui possède environ 400 agents répartis dans quinze agences, ainsi que 3 000 partenaires commerciaux environ (intégrateurs, dont Oracle Application, revendeurs, etc.).

Un interlocuteur unique

Ce partenariat permettra avant tout aux clients de s’adresser à un seul et unique interlocuteur tant pour l’offre applicative que les services, les conseils et l’infrastructure. “L’idée est de répondre au besoin de solutions clé en main des entreprises”, avance Cosme de Moucheron, vice-président et directeur de la division PME-PMI d’IBM France. “Le client recevra une seule facture”.

De son côté, Oracle, qui approchait directement le secteur, va faire bénéficier d’un transfert de compétence les 150 ingénieurs commerciaux d’IBM France Business Unit. Les deux entreprises mettront en commun leurs compétences et activités ainsi qu’un certain nombre de moyens, notamment un plan marketing.

Le partenariat vise donc à capter un marché en pleine croissance, tant en valeur qu’en termes de création d’emplois. Les PME-PMI constituent un marché de 370 milliards de dollars dans le monde dont 14 milliards en France. Elles représentent 20 % du chiffre d’affaires d’IBM dans le monde et 23 % en France, soit le deuxième revenu de l’éditeur. En mettant en commun leurs compétences, Oracle et IBM comptent bien capter une bonne partie de ce marché dynamique.

Etude : la GPAO, un marché conservateur
Oracle France et IDC ont rendu publics, ce mardi 22 novembre, les résultats de leur baromètre commun, dont la quatrième édition est consacrée à l’équipement en solutions de GPAO (gestion de la production assistée par ordinateur) des PME (entre 100 et 2 000 salariés). L’étude menée auprès de 142 entreprises par sondage au mois d’octobre 2005 révèle que 76 % d’entre elles sont équipées d’une GPAO tandis que 50 % utilisent un ERP pour gérer la production. Le marché de la GPAO est relativement conservateur : seules 21 % des entreprises envisagent de faire évoluer leur solution en 2006. Et 10 % des entreprises non équipées en logiciel de GPAO envisagent de le faire en 2006. De plus, 65 % des sociétés travaillent avec le même éditeur depuis plus de 10 ans. Enfin, après une baisse du marché en 2002-2004 (2 % des entités ont investi dans la GPAO en 2003 et 2004), celui-ci semble repartir avec 5 % des entreprises qui se sont équipées en 2005 et 8 % qui devraient le faire en 2006.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur