IBM France : le complexe R&D de La Gaude fortement affecté par le PSE

LicenciementsManagementRégulations
Licenciements - IBM - La Gaude

Alors qu’IBM veut supprimer près de 700 postes en France, la contribution à l’effort de rationalisation du centre de recherche près de Nice est importante.

C’est un coup dur pour le centre de recherche “historique” d’IBM situé à La Gaude, près de Nice (Alpes-Maritimes).

Il sert de vitrine technologique de Big Blue pour les entreprises clientes dans l’Hexagone.

Mais, dans le cadre d’un plan de sauvegarde de l’emploi au sein d’IBM France officiellement dévoilé fin mai (689 postes pourraient être supprimés d’ici la fin de l’année et 1226 emplois seraient menacés d’ici la fin 2014), la contribution de ce site R&D risque d’être importante.

Sur les 573 collaborateurs du site niçois d’IBM, 258 sont éligibles au plan de départ volontaire annoncé par la direction France du groupe IT. Soit un quart de l’effectif.

En début de semaine, un comité d’établissement se tenait  au Centre d’études et de recherches (CER) de La Gaude pour définir les modalités de départ.

Selon Les Echos, les syndicats considèrent que le processus pourrait aboutir au départ de 173 collaborateurs (fourchette haute) du site local d’IBM.

Nice Matin présente de son côté une autre répartition : environ 200 licenciements (moitié IBMers, moitié sous-traitants).

Les sections syndicales CFE-CGC, CGT et CFDT ont voté une motion commune pour s’opposer aux départs, jugés injustifiés économiquement au plan national.

Elles ont aussi mandaté un expert sur le site de La Gaude-Sophia pour démontrer la même tendance.

La défense pour l’emploi s’organise : une levée d’alerte économique a été demandée (seul moyen légal de suspendre le processus de PSE, le temps d’organiser l’expertise).

L’avocat du comité d’entreprise a été désigné pour contester devant le tribunal de grande instance de Grasse le refus de la direction d’IBM France de financer l’expertise du site de La Gaude.

Depuis la création du complexe CER qui remonte aux années 60 (qui occupe une superficie de 35 000 mètres carrés), l’effectif a été ramené à 573 employés (contre 1600 employés dans les années 2000).

Les syndicats expriment leur mécontentement et dénoncent l’abandon du centre par IBM.

La firme a déjà abandonné les murs du campus high-tech (cédé à un fonds d’investissement). Elle n’est plus que locataire et le bail s’achève à l’horizon 2015.

On évoque un possible transfert des activités de La Gaude vers l’autre centre technologique d’IBM situé à proximité (Sophia-Antipolis). Mais la direction d’IBM France aurait renoncé à ce projet.

Auparavant, un autre groupe high-tech américain a quitté la Côte d’Azur : fin 2012, Texas Instrument a fermé son centre R&D de Villeneuve-Loubet (517 emplois supprimés).

————–

Quiz : Connaissez-vous les formations aux métiers high-tech ?

————–

Crédit photo : kaarsten – Shutterstock

(Article de Thibault Deschamps et Philippe Guerrier)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur