IBM interdit de “new biz” avec les autorités fédérales américaines

Mobilité

Cette mesure temporaire qui frappe Big Blue est liée à une enquête sur une présumée violation d’une loi liée à l’éthique du business.

Situation singulière pour IBM. La firme IT est frappée d’une interdiction temporaire de nouvelles opportunités de business avec l’ensemble des agences fédérales de l’administration américaine. C’est l’agence gouvernementale de protection de l’environnement (Environmental Protection Agency ou EPA) qui a émis cette sanction au regard d’une présumée infraction de la part de Big Blue sur la règlementation dite Procurement Integrity provisions of the Office of Federal Procurement Policy Act.

IBM est suspecté de tentative de corruption dans le cadre d’une procédure d’attribution d’un marché lié à l’EPA datant de mars 2006. En outre, le bureau du procureur pour le district de Virginie Est a délivré des injonctions à comparaître auprès d’un tribunal visant des collaborateurs d’IBM et des employés de l’EPA. L’objectif étant d’examiner d’éventuelles “interactions” entre les deux parties.

Pour sa défense, IBM assure servir depuis des décennies les agences fédérales tout en respectant un haut dégré de probité dans la conduite du business. La firme pionnière dans l’IT dispose d’ailleurs d’un guide de bonne conduite pour les affaires (Business Conduct Guidelines) qu’il diffuse notamment par l’intermédiaire de formation. Après avoir pris connaissance de cette suspension le 28 mars, IBM dispose d’un délai de 30 jours pour contester cette mesure contraignante.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur