IBM joue sa Symphony en 1.0

Cloud

La suite bureautique gratuite Lotus Symphony sort de bêta. Une nouvelle corde à l’arc du format ODF ?

Lancée en bêta par IBM en septembre 2007, Lotus Symphony vient de sortir en version publique, téléchargeable gratuitement pour les systèmes d’exploitation Linux et Windows. Pour les entreprises, Big Blue offre désormais également un ensemble de services payants autour de cette suite d’outils de bureautique (via une nouvelle offre baptisée “Elite Support for Lotus Symphony 1.0”).

Lotus Symphony est basée sur Openoffice, la principale suite bureautique open source (qui bénéfice elle du soutien de Sun Microsystems). Comme son aînée, la suite soutenue par IBM comprend un traitement de texte (Documents), un tableur (Spreadsheets) et un outil de présentation (Presentations). Elle inclut par ailleurs un ensemble d’interfaces de programmation (API) permettant de l’intégrer à des progiciels externes ou à des applications personnalisées exploitant l’environnement de développement Eclipse.

“ODF a atteint l’âge de maturité”

Après avoir communiqué sur un chiffre de 100 000 téléchargements fin 2007, IBM revendique aujourd’hui près d’un million de bêta testeurs dans 24 langues.

Enfin, loin de se laisser impressionner par la récente normalisation du format Office Open XML (OOXML) de Microsoft, IBM réaffirme tout son engagement pour le format de document ouvert ODF. “Le format ODF a atteint l’âge de maturité”, affirme le groupe dès les premières lignes du communiqué publié à l’occasion de ce lancement, avant de présenter son offre comme une alternative aux “sociétés de plus en plus nombreuses qui hésitent à renouveler leurs licences Office ou à migrer vers Office 2007 et Vista”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur