IBM lance Lotus Notes 6.0

Mobilité

Pour la nouvelle version de Lotus Domino 6.0, IBM a souhaité rapprocher son offre de logiciel de messagerie et de collaboration avec son serveur d’applications WebSphere (J2EE). Désormais, ce dernier sera fourni gratuitement pour tout achat de Domino 6.0. En outre, IBM a cherché à simplifier au maximum l’utilisation de sa solution et participer à l’émergence des solutions nomades en entreprise.

Il est désormais possible de télécharger la nouvelle version de Lotus Notes 6.0. La disponibilité du logiciel de messagerie en CD est prévue pour le 16 octobre. IBM présente un grand nombre de nouveautés dans cette version, aussi bien du côté utilisateur, administrateur que développeur. Lotus Notes 6.0 dispose ainsi d’une nouvelle interface censée faciliter l’utilisation de l’outil de messagerie. Gestion plus efficace des informations, icônes de couleur, nouvelle disposition des barres d’outils, ces nouveautés devraient rendre plus aisée l’utilisation de Lotus Notes.

La grande nouveauté est le renforcement des liens de la nouvelle version avec Websphere. En effet, la version 6.0 de Domino sera désormais fournie avec le serveur d’applications Websphere. L’idée est donc de laisser à Domino le soin d’assumer seulement les fonctions de collaboration et de dédier toute la partie serveur d’applications et transactionnel à WebSphere. Une façon de s’opposer au couple Exchange/.Net développé par Microsoft… Pour IBM, cette offre globale marque une étape importante dans la stratégie des services Web de la société en fournissant des fonctions J2EE aux clients Lotus Domino et aux partenaires commerciaux utilisant une architecture J2EE.

Outils mobiles et anti-spam intégrés

Parmi les autres nouveautés, IBM annonce un renforcement de la sécurité et une meilleure administration. Il est ainsi possible pour l’administrateur de définir les règles de sécurité sur les postes de l’utilisateur sans que ce dernier n’ait à paramétrer quoi que ce soit. Par ailleurs, IBM annonce la mise en place d’outils de gestion du spam. Actualité oblige, le serveur de messagerie et de collaboration laisse une place croissante à tout ce qui est terminaux sans fil. Ainsi, la version 6.0 inclut la solution Everyplace, laquelle permet une synchronisation des données avec des terminaux nomades.

La version 6.0 apporte par ailleurs une nouveauté dans la facturation. Il n’est plus question de payer en fonction du nombre de serveurs, mais par processeur. Ainsi pour un serveur d’entreprise haut de gamme, il en coûtera 2 308 euros par CPU et le coût d’un client Notes sera d’environ 96 euros par an.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur