IBM lance son serveur de traduction

Cloud

Big Blue a présenté un logiciel de traduction automatique du contenu des pages Web. Websphere Translation Server, qui s’intégrera à son serveur d’applications Websphere ou à Lotus Domino, devrait permettre à IBM de se positionner en tant que leader sur le marché de la traduction sur Internet.

IBM devrait commercialiser pour mars un logiciel de traduction des pages Web, des e-mails ou des chats en plusieurs langues. Websphere Translation Server, qui s’intégrera dans son offre Websphere ou dans Lotus Domino, devrait être capable de traduire 8 langues. La traduction de l’anglais, du français, de l’allemand, de l’espagnol et de l’italien pourra se faire dans les deux sens. Le chinois, le japonais et le coréen ne seront traduits qu’à partir de l’anglais et uniquement dans ce sens.

Le logiciel, proposé au prix de 10 000 dollars par processeur, serait capable de traduire 500 mots par seconde. La firme explique que Websphere Translation Server prend en compte l’ensemble de la phrase et ne traduit pas mot par mot afin de garder le sens initial de la phrase.

Selon IBM, le marché des logiciels de traduction représentera un chiffre d’affaires de 378 millions de dollars d’ici 2003. Big Blue entend bien devenir un acteur incontournable sur ce marché.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur