IBM prépare une lourde vague de licenciements

ManagementRessources humaines
licenciement-IBM

Selon Forbes, IBM s’apprêterait à annoncer un plan de licenciement de 110 000 salariés, en réponses à ses difficultés financières et à un virage raté vers le cloud.

Il s’appelle le projet Chrome mais c’est plutôt une chape de plomb qui s’apprêterait à tomber sur les salariés d’IBM. Selon Robert Cringely, un blogueur respecté de la Silicon Valley écrivant dans Forbes, IBM va licencier environ un quart de ses effectifs dans le monde.

L’annonce doit tomber dans le courant de la semaine et concernerait toutes les implantations de Big Blue. Les activités mainframe et stockage seraient particulièrement concernées.

Après ce qui s’annonce comme la coupe la plus importante de l’histoire de Big Blue (plus de 110 000 employés environ seraient licenciés), la direction de l’entreprise programmerait une réorganisation massive, autour des activités dites CAMSS (Cloud, Analytics, Mobile, Social et Sécurité), pesant aujourd’hui 27 % de l’activité totale, souligne Silicon.fr.

Pour Robert Cringely, ce plan est « purement comptable ». Selon lui, le projet Chrome n’est là que pour embellir les résultats trimestriels de la firme pendant quelques trimestres. Et d’affirmer que l’activité outsourcing du géant américain perd un client de la taille de Lufthansa (un contrat récemment remporté par Big Blue) toutes les six semaines.

Toutefois IBM a démenti l’ampleur d’un tel plan de licenciements. « Nous ne commentons jamais les rumeurs, même les plus ridicules ou sans fondement », a indiqué un porte-parole de Big Blue au Wall Street Journal.

L’entreprise ne nie pourtant la prochaine mise en œuvre d’une réorganisation interne. « Si quelqu’un nous avait simplement demandé, ou regardé des informations disponibles pour le public, il aurait su qu’IBM avait déjà annoncé avoir provisionné 600 millions de dollars pour des réaffectations de personnels. Cela représente plusieurs milliers de personnes, une toute petite partie de ce qui a été annoncé dans la presse ».

Selon TechCrunch, IBM pourrait ainsi annoncer à une vague de 11 000 à 12 000 suppressions de postes cette année.

Les récents résultats trimestriels de la firme témoignent des difficultés de Big Blue dans sa transition vers le cloud. Au quatrième trimestre, IBM a publié un chiffre d’affaires de 24,1 milliards de dollars, en recul de 13 % par rapport à l’année précédente (- 2 % seulement si on ne exclut les activités cédées).

Et ce, même si le chiffre d’affaires cloud progresse de 60 % ! Cela fait désormais 11 trimestres que Big Blue n’a plus affiché de croissance. Sur l’année entière, le chiffre d’affaires atteint 92,8 milliards de dollars, un tassement de 6 % par rapport à l’exercice précédent (mais seulement moins 1 % hors effet de change et cessions d’actifs).

Malgré tout, l’activité reste largement profitable. Sur la dernière année fiscale, IBM a dégagé 15,8 milliards de dollars (- 7 % en un an) de bénéfices.

 

 

Quizz ITespresso.fr : Connaissez-vous les grands groupes français du Web ?

 

Crédit image : Jorge Salcedo – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur