IBM loue de la puissance de calcul sous Linux

Cloud

IBM vient de mettre sur pied une offre d’externalisation afin de livrer à la demande de la puissance de calcul basée sur des mainframes tournant sous Linux. Les entreprises pourront ainsi disposer à tout moment d’un surcroît de puissance, voire choisir de transférer entièrement leur serveur.

Linux Virtual Services, c’est le nouveau service d’IBM censé apporter une totale flexibilité aux entreprises. Big Blue offre ainsi aux entreprises d’externaliser tout ou partie de leurs serveurs, mais aussi de compléter, le cas échéant, les ressources d’un système informatique. Le programme mis en place par IBM permet de louer de la puissance de calcul, des capacités de stockage et des infrastructures réseau et d’en bénéficier comme si les ressources étaient dans les murs de la société.

Pour 300 dollars par mois, IBM loue de la capacité de calcul basée sur des mainframes tournant sous Linux. Pour ce prix, la société aura accès à une unité de service, équivalente à un tiers de la capacité de calcul fournie par un serveur standard monoprocesseur Intel. Le prix peut paraître élevé, toutefois IBM explique qu’en accédant au service, l’entreprise s’affranchit de toute contrainte quant à la gestion et à l’administration de serveur.

Si l’offre est déjà disponible aux Etats-Unis depuis le 1er juillet, Linux Virtual Services ne sera accessible en France qu’à partir du mois d’octobre. Linux Virtual Services est basé sur une distribution SuSE. Selon IBM, d’autres distributions devraient être disponibles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur