IBM met le PLM à la portée des PME-PMI

Cloud

Comme tous les fournisseurs informatiques, IBM est parti à la conquête des PME-PMI en leur proposant des versions de ses produits phares repensées pour leurs besoins spécifiques. Après ses logiciels d’infrastructure, IBM aborde le domaine du PLM…

IBM poursuit la déclinaison de son offre logicielle pour les besoins spécifiques des entreprises du midmarket (de 100 à 1 000 salariés). Cette démarche, qui propose en bundle le logiciel ainsi repensé et le serveur, a d’abord concerné les logiciels d’infrastructure de Big Blue : le serveur d’applications WebSphere, la base de données DB2 et certains logiciels d’administration de la gamme Tivoli. Elle a ensuite été étendue à ses applications de travail collaboratif : Lotus Domino et les accès Lotus Notes. Elle gagne aujourd’hui les applications de PLM (product lifecycle management ou gestion de cycle de vie des produits, voir édition du 6 décembre 2002). Rappelons que le PLM, conçu pour les besoins de l’industrie, se propose de décloisonner la fonction de recherche et développement en instaurant une plus grande collaboration entre les concepteurs et ingénieurs d’études et les autres fonctions de l’entreprise, voire ses partenaires, et ce afin d’accélérer la mise sur le marché de produits innovants.

En partenariat avec Dassault Systèmes

Cette vision est soutenue par l’apparition d’une nouvelle offre produit qui intègre en un tout cohérent les diverses classes d’outils logiciels utilisés par les bureaux d’études depuis des années : CAO, PDM (Product data management ou gestion des données techniques), gestion de projet, gestion documentaire, gestion de la connaissance, workflow… Rappelons d’autre part qu’IBM n’a pas à proprement parler d’offre en la matière mais commercialise celle de Dassault Systèmes. Sont concernés par la stratégie midmarket d’IBM le logiciel de CAO Catia version 5 et l’outil de conception collaborative Smarteam. Trois packages, associant ces derniers au serveur d’applications Websphere, sont proposés à des prix allant de 12 000 à 18 000 dollars. Complétés par une offre matérielle ? en particulier la station de travail IntelliStations afin d’exécuter Catia et un serveur de la gamme eServer pour le stockage de la base de données produit – et de services, les prix s’échelonnent alors entre 30 000 et 50 000 dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur