IBM ne craint pas la menace HP/Compaq

Cloud

Malgré l’alliance de HP et Compaq, IBM renforce sa position dans le secteur des serveurs, selon une étude du cabinet IDC. Big Blue détient désormais près de 25 % des parts de ce marché en pleine décroissance.

Les derniers chiffres donnés par le cabinet d’études IDC confirment qu’IBM gagne du terrain dans le secteur des serveurs, repoussant les assauts des concurrents Sun, HP et Compaq. Le chiffre d’affaires de Big Blue sur ce marché a augmenté de 5,3 % cette année, passant de 3 à 3,2 milliards de dollars, en capturant près d’un quart du marché total.

Bien que la firme n’ait pas le contrôle d’autant de parts de marché qu’en détient, potentiellement, l’alliance HP/Compaq, elle la rattrape. Selon Peter Condyck, analyste au sein de la société Strategy Solutions, même si la fusion proposée a bien lieu, l’entité qui en résulterait entrerait dans une zone de confusion qui durerait au moins un an. Et elle ne serait pas en état de gagner du terrain face à Big Blue. “IBM a bien réussi parce que, au contraire de Sun, il n’a pas cherché à vendre par Internet ni a avoir des relations directes avec ses clients”, estime Peter Condyck. “Résultat, les canaux de distributions classiques sont très efficaces et loyaux, n’ayant pas l’impression d’avoir IBM comme concurrent”, complète-t-il.

Un marché en déclin

Selon IDC, le marché global des serveurs a connu une décroissance de 16,2 % cette année, la plus grosse baisse connue depuis plus de cinq ans. Vernon Turner, vice-président d’IDC chargé des serveurs, précise : “Bien que nous ayons prévu que le marché des serveurs serait touché par la situation économique globale, nous ne nous attendions pas à un déclin aussi fort.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur