IBM, Novell et Oracle unis face à Microsoft

Régulations

Les trois industriels ont donné naissance au Directory Interoperability Forum pour faciliter la standardisation de leurs annuaires réseaux. Perçue comme une alliance anti-Microsoft, cette initiative a été accueillie avec scepticisme par de nombreux observateurs.

A peine formé, le Directory Interoperability Forum (DIF) essuie déjà les critiques. Selon Art Olbert, vice-président des applications réseaux d’IBM, la nouvelle organisation fondée en association avec Novell, Oracle, Data Connection, Isocor et Lotus a pour ambition de définir, créer et diffuser des kits de développement destinés aux annuaires standardisés, notamment à l’aide du protocole Ldap (Lightweight directory access protocol). Ces kits de développement seront disponibles vers la fin de l’année et devront aider les programmeurs à concevoir des applications d’annuaires en s’appuyant sur une bibliothèque d’interfaces (API). Celles-ci seront compatibles avec les annuaires de tous les membres du Forum. Une telle initiative s’imposait : selon le cabinet Forrester Research, la plupart des 500 plus grandes entreprises du monde doivent faire communiquer avec pas moins de 190 annuaires différents selon leurs services (ressources humaines, marketing, etc.)

Seulement, le lancement du Forum intervient le même jour de l’annonce du rachat de Zoomit par Microsoft, qui brille par son absence aux côtés de Novell ou IBM. Avec cette opération, la firme de Redmond s’est offert l’un des plus grands éditeurs indépendants de méta-annuaires. Plusieurs analystes voient finalement dans le Forum une alliance anti-Microsoft hostile à son annuaire Active Directory, qui fera sa première apparition dans le nouveau système d’exploitation Windows 2000. Selon Todd Chipman, analyste pour la société Giga Information Group, “c’est une organisation de pseudo-standards, qui manque de deux acteurs majeurs : Microsoft et l’alliance Sun/Netscape. Il n’y a aucune représentation des utilisateurs finaux, si bien que (le Forum) se prive de toute leurs bonnes idées et de leurs retours d’expérience”, lesquelles sont souvent exploitées par les instances de standardisation.

Une porte-parole de Microsoft a indiqué que sa société préférait “attendre et voir pour décider s’il était pertinent de rejoindre le Forum”. Steve Adelman, responsable des alliances chez Novell, explique que Microsoft a décliné l’invitation. “Nous attendons leur venue avec impatience”, a-t-il ajouté.

Pour en savoir plus :

* http://www.novell.com

* http://www.ibm.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur