IBM pourrait céder sa division “serveurs” à Lenovo

Mobilité
ibm-cession-serveurs-lenovo

Le hardware n’intéresse vraiment plus IBM. Après avoir vendu son business PC à Lenovo en 2004, cela pourrait être le tour de sa gamme de serveurs.

IBM serait entré en négociation active pour céder sa division serveurs. Le principal prétendant serait Lenovo.

Après s’être emparé de la division PC en décembre 2004 (montant de la transaction : 1,5 milliard de dollars), le constructeur high-tech chinois voudrait renforcer ses compétences hardware.

Ce deal intègrerait l’ensemble de ses gammes de serveurs System d’IBM (Power Systems et System x).

Selon le site média IT américain CRN, IBM chercherait à céder cette division pour un montant situé dans une fourchette de 5 à 6 milliards de dollars.  Et Lenovo serait le mieux placé pour cette acquisition.

IBM aurait déjà pris le soin d’avertir le principal laboratoire concerné (Research Triangle Park, en Caroline du Nord).

Big Blue a refusé d’émettre le moindre commentaire à ce sujet dans le cadre de la présentation de ses résultats trimestriels survenus en fin de semaine dernière.

Du côté de Lenovo, on avance en mode camouflage. La firme chinoise se contente de déclarer qu’elle est “en négociations avancées avec un tiers en vue d’une acquisition potentielle”.

Les relations commerciales entre les deux parties se sont raffermies.

Ainsi, en 2008, IBM et Lenovo avaient signé un accord de licence autorisant Lenovo à fabriquer et vendre certains serveurs x86 d’IBM.

Du point de vue du groupe cédant, Lenovo aurait le profil le plus adéquat pour reprendre la division serveurs.

Il ne représenterait pas une menace concurrentielle frontale vis-à-vis des activités d’IBM.

Néanmoins, les autorités de régulation pourraient avoir un droit de regard sur un tel transfert de business et technologique.

Les groupes high-tech chinois étant souvent pointés du doigt pour les risques d’espionnage à travers les réseaux télécoms, pourquoi ne seraient-ils pas scrutés sur un chaînon aussi sensible que les serveurs…

Les résultats financiers d’IBM se tendent. Au cours du premier trimestre 2013, la firme de Ginni Rometty affiche un chiffre d’affaires global de 23,4 milliards de dollars (contre 24,6 milliards à la même période l’an dernier).

Et le résultat net stagne : environ 3 milliards de dollars.

Le segment hardware (“Systems and Technology”) pour IBM représente un CA de 3,1 milliards de dollars (-17% en un an).

Le business sur la gamme Power Systems a chuté de 32% et celui relatif à la gamme System x a baissé de 9%.

————————————————————

Quiz : Armé pour choisir le bon micro-processeur ?

———————————————————–

(Crédit photo : IBM facilities in Research Triangle Park)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur