IBM prédit un voile noir sur l’e-commerce

Mobilité

IBM révèle que plus de 8 investissements sur 10 concernant des projets Internet mis en place par les sociétés échoueront d’ici 2001. Le constat est tiré d’une étude que le constructeur a menée auprès de 33 000 entreprises réparties dans les sept pays les plus industrialisés de la planète.

IBM fait un constat édifiant sur l’avenir des projets Internet mis en place par les entreprises. Le constructeur, qui a réalisé un audit de ces projets d’e-commerce auprès de 33 000 entreprises issues des sept pays les plus industrialisés, estime que 8 sociétés sur 10 échoueront dans la mise en place de leur stratégie e-commerce. Ainsi 85 % des sociétés qui ont implémenté des services de commerce électronique n’ont pas suffisamment pris en compte les problèmes de logistique.

L’étude confirme ainsi l’analyse du cabinet Gartner, lequel estimait que d’ici la fin 2001, 70 % des entreprises multinationales n’auront pas réussi dans leur approche de l’e-commerce. Un échec qui leur fera accuser un retard face aux entreprises ayant réussi leur virage Internet.

Il est primordial d’avoir une réelle stratégie dès le départ

IBM estime que ces entreprises ont été trop prudentes et ne se sont pas engagées suffisamment pour rendre viable leur projet. Dès lors, ces entreprises devront recommencer à zéro et repartir avec une bonne base de départ. IBM juge primordial d’avoir une réelle stratégie à l’origine du projet plutôt que de baser sa réussite sur la technologie mise en place.

Par ailleurs, IBM considère le passage à l’euro comme un élément perturbateur. En effet, selon Big Blue, les entreprises seront amenées à gérer les problèmes de conformité à l’euro, disposant de fait de moins de ressources pour le développement du commerce électronique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur