IBM présente la prochaine version de DB2

Cloud

Dévoilant quelque peu la prochaine version de sa base de données DB2, IBM met l’accent sur l’automatisation de l’administration.

IBM a présenté les nouvelles fonctionnalités qui caractériseront la prochaine version de sa base de données DB2, nom de code Stinger, actuellement en phase de bêta-test. Elle sera commercialisée d’ici la fin de l’année et sera proposée pour les environnements Unix, Linux et Windows. L’éditeur met en avant les capacités de Stinger à s’auto-administrer. En cela, cette nouvelle version s’inscrit dans la stratégie dite autonomic computing d’IBM. Par exemple, le module appelé DB2 Design Advisor déploie automatiquement DB2, assure certaines tâches relatives à sa maintenance, ou encore en propose des adaptations pour faire face aux fluctuations de la charge de travail, ceci à des fins d’optimisation des performances. Autres nouveautés : des outils qui automatisent les sauvegardes et les restitutions ou encore le module LEO (learning optimizer) qui optimise les requêtes SQL… Enfin, Stinger est optimisé pour fonctionner sur les clusters de serveurs. Sans nul doute s’agit-il pour IBM de rendre DB2 plus facilement utilisable par des entreprises plus petites que ses clients traditionnels, et ainsi marcher sur les plates-bandes de la base de données SQL Server de Microsoft. Comme Oracle, IBM mise sur Linux. En particulier, le support de la version 64 bits du système d’exploitation libre sur ses serveurs iSeries et pSeries sera un facteur de différenciation vis-à-vis de Microsoft.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur