IBM présente son prototype d’ordinateur modulable

Mobilité

Jamais en mal d’innovation, IBM s’apprête à présenter le MetaPad, un ordinateur pas plus grand qu’un carnet de notes qui, selon les modules utilisés, peut servir d’ordinateur de bureau, de portable, de PDA ou de tablette PC, voire de serveur personnel. Ingénieux et fascinant. Mais IBM s’en tient pour le moment à l’expérimentation et ne compte pas commercialiser cette curiosité.

Un processeur de 800 MHz, 10 Go de disque dur, 128 Mo de mémoire vive SDRam, un moteur graphique 3D doté de 8 Mo de mémoire, le tout dans un bloc de 7,62 x 12,7 cm sur moins de 2 centimètres d’épaisseur… Plus qu’un gadget, le nouvel appareil d’IBM, le MetaPad, se compose de plusieurs éléments : le coeur, qui intègre le processeur, la mémoire, les applications et les données, est séparé des modules écran (LCD couleur tactile), batterie et “connectique”, laissant ainsi à l’usager la liberté de n’utiliser que ce dont il a besoin. Ce modèle d’architecture permet de transformer instantanément le MetaPad en PDA, tablette PC ou ordinateur portable sans avoir à le redémarrer, les branchement s’effectuant “à chaud” comme avec l’USB. Un socle assure les transferts d’information avec un PC de base. Selon IBM, le principe du bloc moteur-applications-données évite d’avoir à synchroniser l’ordinateur avec les périphériques et permet d’exploiter les mêmes informations sous différents systèmes d’exploitation.

“C’est une expérience radicale pour un appareil de cette taille et il enrichit notre compréhension sur la façon dont interagissent les utilisateurs avec l’information”, explique Ken Ocheltree, l’ingénieur responsable du projet. “Le projet MetaPad fait partie de notre stratégie globale de gestion de l’environnement quotidien : mettre la technologie dans les ordinateurs et construire une infrastructure qui simplifiera l’inextricable tâche de relier des milliards d’appareils à des milliards de choses.” Mieux, le MetaPad offre une alternative au problème d’encombrement des serveurs. Selon IBM, en connectant plusieurs de ces MetaPads dans un rack dédié, on obtient une puissance optimale dans un volume réduit.

Un rôle expérimental

Le MetaPad sera officiellement présenté le 11 février à la Demo Conference de Phoenix. Il ne risque pas de finir abandonné comme le Transnote (voir télégramme du 5 février 2002) car IBM ne songe pas, pour le moment en tout cas, à le commercialiser, préférant cantonner l’appareil à un rôle expérimental. Big Blue ne s’interdit cependant pas de céder la licence d’exploitation aux industriels éventuellement intéressés. Tout espoir de pouvoir l’utiliser un jour n’est donc pas perdu.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur