IBM présente un Lotus à la sauce Web 2.0

Cloud

Outils de productivité embarqués, réseaux sociaux et mash-ups sont
les mamelles du nouveau Lotus.

Quelques jours avant le lancement en France de la nouvelle offre de communication unifiée de Microsoft – prévue pour le 3 octobre -, IBM a présenté à la presse ses produits existants “pour le poste de travail du futur “. Et plus précisément pour le poste de travail professionnel. Au menu, les fonctionnalités Web 2.0 intégrées à sa suite de messagerie et de collaboration Lotus, dont une bonne partie s’inspire de celles qui sont les plus “courues” actuellement sur le marché grand public. Pas un mot, en revanche, sur le possible intérêt pour cette gamme des solutions de Web conference acquises auprès de WebDialogs fin août, pour 3,2 milliards de dollars.

Le groupe a, tout d’abord, présenté la version 8 du client de messagerie Lotus Notes, dont Joël Demay – responsable commercial et technique – rappelle qu’elle embarque désormais nativement un lecteur de fils RSS et “la messagerie instantanée Sametime” (afin de faciliter la communication par chat sans changer d’application). La gestion du carnet d’adresses se veut également plus dynamique avec la possibilité de visualiser les photos des contacts en les survolant avec la souris ou encore avec le “maintien d’une liste de contacts avec qui l’utilisateur correspond le plus” pour que ceux-ci soient privilégiées lors des opérations de pré-saisie automatique.

Quickr : Lotus à l’heure du wiki et des réseaux sociaux

Toujours dans la veine “Web 2.0”, Lotus Quickr a été lancée commercialement fin juin. Cette solution permet de créer des “espaces collaboratifs en 30 secondes” pour “partager des contenus entre salariés en mode projet “, sans passer par les e-mails, selon Pierre Milcent, consultant chez IBM. Une fonctionnalité de “versioning” permet en outre de définir une version pour chaque document transmis, et ce afin que les auteurs d’un document puissent facilement visualiser les différents ajouts.

Apparemment, l’identification des réseaux d’experts n’est pas en reste. Une nouvelle plateforme Lotus Connections – qui a elle aussi été livrée fin juin -, est dédiée à la création de réseaux sociaux d’entreprise. A l’instar des réseaux grand public, chaque membre doit ici enregistrer un profil et définir ensuite ses principaux centres d’intérêts en attachant des “tags” à son profil.

Communication “encore plus” unifiée

Enfin, Big Blue présente Sametime comme un outil de communication unifiée compatible avec trois messageries instantanées tierces : AOL Messenger, Google Talk et Yahoo Messenger. Et avec plusieurs solutions de visioconférence, dont celles de Radvision et de Tandberg. Un accord avec Skype serait également dans les tuyaux, selon Vincent Perrin, un ingénieur avant-vente du groupe.

Reste donc à voir si la conjugaison des nouveaux outils de productivité gratuits annoncés récemment par IBM (Lotus Symphony) et de ses outils “historiques” de communication unifiée suffiront à faire de l’ombre aux velléités renforcées de Microsoft sur ce créneau…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur