IBM promet des disques durs de 400 Go pour 2003

Mobilité

Grâce à l’utilisation du ruthénium, un métal précieux proche du platine, IBM espère pouvoir quadrupler d’ici deux ans la densité de l’information stockée sur les plateaux magnétiques d’un disque dur. Et arriver ainsi à des capacités de plusieurs centaines de gigaoctets.

400 Go pour les ordinateurs de bureau, 200 Go pour les portables, 6 Go pour le fameux Microdrive, le disque dur grand comme une pièce de 2 francs (voir édition du 20 juin 2000). Telles sont les gigantesques capacités de stockage que nous devrions avoir dans nos machines d’ici deux ans, selon IBM. Le secret pour y parvenir ? Une nouvelle technologie de fabrication de supports dite AFC pour Antiferromagnetically-coupled, et mise au point par Big Blue. Le principe repose sur l’utilisation d’une couche ultra-fine (trois atomes d’épaisseur) de ruthénium, un métal précieux semblable au platine, prise en sandwich entre deux couches magnétiques. Grâce au ruthénium, la densité de stockage des informations pourrait aller jusqu’à 100 milliards de bits par pouce carré d’ici 2003. Impressionnés par le fait que quelques atomes de matériau puissent avoir un tel impact, les ingénieurs d’IBM auraient baptisé la couche de ruthénium “poussière de fée”. Un peu de poésie dans notre monde technologique…

Il y a deux ans, IBM proclamait déjà battre un record avec 20 milliards de bits par pouce carré (voir édition du 12 mai 1999). A cette époque, les experts considéraient déjà que les limites physiques théoriques des matériaux étaient dépassées. Cette frontière, connue sous le nom de limite superparamagnétique, constitue normalement un point à partir duquel les minuscules zones magnétiques qui stockent les zéros et les uns deviennent instables.

La technologie AFC déjà présente dans des produits IBM

Plus qu’une simple annonce technologique, IBM a en réalité confirmé que des produits utilisant cette technologie étaient déjà à son catalogue depuis plusieurs semaines. Il s’agit de disques durs Travelstar destinés à ses ordinateurs portables. Pour l’instant, leur densité d’information est de 25,7 milliards de bits par pouce carré.

Pour en savoir plus :La présentation de la technologie AFC sur le site d’IBM (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur