IBM rejoint Intel sur le marché des puces réseau

Régulations

A peine 24 heures après qu’Intel eut annoncé son entrée en fanfare sur le marché des composants pour équipements réseau, IBM dévoile des projets similaires. Outre le récent accord passé avec Cisco, Big Blue compte s’appuyer sur une nouvelle gamme de processeurs programmables et un centre de R&D international.

Intel présentait hier son nouveau programme stratégique avec l’ambition d’occuper une position clé sur le marché des composants pour les équipements de réseau (voir édition du 2 septembre 1999). L’industriel mettait notamment l’accent sur sa nouvelle architecture programmable Internet Exchange (IX) et annonçait la création d’un fonds d’aide au développement de 200 millions de dollars. Or il devra désormais compter sur la concurrence d’IBM. Ce dernier vient en effet de présenter un série d’initiatives et de projets semblables, avec l’ambition d’occuper le premier rang mondial d’ici 2003.

L’annonce intervient alors qu’IBM abandonnait la semaine dernière ses droits intellectuels sur plusieurs commutateurs et routeurs (voir édition du 1er septembre 1999), dans le cadre d’un accord de 2 milliards de dollars sur cinq ans avec l’équipementier Cisco. Plutôt de que livrer des équipements complets, IBM espère maintenant s’imposer sur le marché des composants de base de l’industrie des télécoms. Et en effet, il a présenté un nouvelle gamme de processeurs programmables pour les équipements réseau (routeur, commutateur, hubs), qui devraient autoriser des mises à jour ou des développements moins coûteux que la traditionnelle évolution matérielle (hardware). La ligne de produits comprend Network Processor, un “moteur” multi-protocoles pour routeurs Gigabit, ou encore un processeur dédié aux terminaux reliés aux serveurs des entreprises. Les équipements intégrant ces composants devraient être commercialisés à la fin de l’année. Les clients potentiels d’IBM sont notamment Nortel, Alcatel et Ericsson. Enfin, IBM a présenté les missions d’un nouveau centre de R&D qui favorisera la communication entre ses équipes disséminées dans le monde (à Haïfa en Israël ou encore Zurich en Suisse).

Pour en savoir plus : http://www.ibm.com (US)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur