IBM renforce son offre applicative sous Linux

Cloud

IBM ne cantonne pas Linux aux serveurs Intel mais en équipe également ses serveurs 64 bits. Le constructeur enrichit aujourd’hui la gamme d’applications disponibles sur ces serveurs avec WebSphere.

IBM ne faiblit pas dans son engagement en faveur de Linux. Dernier signe en date, l’annonce de la sortie imminente d’une nouvelle version ? la 5.0.2 – de WebSphere, son serveur d’applications fonctionnant sous Linux, dans une version optimisée pour les serveurs des gammes iSeries et pSeries, lesquelles exploitent le processeur 64 bits Power4. C’est une différence majeure avec HP ou Sun Microsystems, qui cantonnent Linux aux serveurs Intel d’entrée de gamme, histoire de ne pas cannibaliser leur activité Unix. Pour IBM, en revanche, le système d’exploitation Open source a vocation à équiper l’ensemble de sa gamme de serveurs, y compris les mainframes. Et pour assurer le succès de cette stratégie, IBM se doit d’enrichir l’éventail des applications utilisables avec le système d’exploitation libre. Déjà, la base de données DB2 et certains de ses outils d’administration de système de la famille Tivoli sont disponibles pour les serveurs Power4, couplés à Linux.

Etendre l’utilisation de LinuxD’ordinaire, les serveurs de la gamme pSeries fonctionnent avec l’Unix propriétaire d’IBM AIX et ceux de la gamme iSeries avec un autre système d’exploitation du constructeur, OS/400. Toutefois, ces machines peuvent être partitionnées et utiliser concomitamment les systèmes d’exploitation propriétaires et Linux. L’an prochain, le constructeur prévoit que les machines iSeries et pSeries fonctionneront avec les trois systèmes d’exploitation. L’intérêt pour les utilisateurs est de pouvoir ainsi élargir progressivement leur utilisation de Linux. Après avoir testé ce dernier sur des serveurs Intel pour des tâches simples, non stratégiques, à la périphérie de leur système d’information, ils peuvent, selon leurs besoins, l’utiliser sur des partitions des serveurs du coeur de leur infrastructure. Et s’ils ont développé avec WebSphere des applications Java fonctionnant sur serveur Intel, celles-ci seront exploitables sur les serveurs 64 bits. Le prix d’entrée de gamme de WebSphere pour Linux sur Power4 sera de 10 000 dollars par processeur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur