IBM renouvelle son offre de location de serveurs

Mobilité

“La location moins chère que l’achat”, c’est sous ce slogan qu’IBM Global Financing, la division financement informatique d’IBM, présente sa nouvelle offre. LOCation eXTREME permet, entre autres, de louer du matériel informatique pour 24 ou 30 mois à un prix toujours inférieur au prix de vente.

IBM Global Financing vient d’apporter quelques nouveautés dans son offre de location de matériel informatique. La société, qui vient de lancer LOCation eXTREME, s’engage à ce que la somme des loyers soit inférieure au prix de vente de la solution. Ainsi pour un pSeries-660, d’un prix net de 100 000 euros, le client devra s’acquitter de 3 291 euros sur 30 mois, soit un total de 98 730 euros. La location revient ainsi à ne payer que 98,7 % du prix net.

“L’entreprise ne veut pas aujourd’hui alourdir son bilan avec l’achat de matériel informatique. Elle souhaite davantage se concentrer sur son coeur de métier”, explique Thierry Willieme, PDG de la division IBM Global Financing. Selon lui, une entreprise renouvelle ses serveurs xSeries tous les 24 mois et les pSeries et iSeries tous les 30 mois. Par conséquent, IBM Global Financing propose des contrats de location sur une période de 24 à 30 mois. Ainsi, le risque d’obsolescence technologique est supporté par IBM Global

Financing et non plus par l’entreprise. A l’issue de ce contrat de location, l’entreprise peut soit annuler son contrat, soit renouveler la location ou même la prolonger de quelques mois si elle ne souhaite pas souscrire un contrat longue durée. Elle peut aussi acheter le matériel au prix du marché.

L’offre d’IBM Global Financing concerne les produits e-server avec la gamme iSeries, l’essentiel de la gamme pSeries, et les modèles xSeries à partir du modèle 232, ainsi que les IntelliStations à processeur Intel. Les produits de stockage, modèles 358x, 3552/60 et 2105Fxx, sont aussi concernés par cette offre de location.

Location contre crédit-bail

Selon Thierry Willieme, la croissance est très forte sur le marché de la location, même s’il reconnaît qu’il a été touché par le ralentissement économique. La croissance de ce secteur était en 2001 de 15 à 20 % mais devrait être en deçà pour l’année 2002. “Malgré cette baisse, nous constatons tout de même que la location à une nette préférence chez les entreprises que le crédit-bail”, révèle Thierry Willieme. Le crédit-bail donne l’occasion à l’entreprise d’acheter son matériel en fin de contrat de location pour une somme établie au moment de la réalisation du contrat.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur