IBM retire sa plainte contre SCO

Cloud

Big Blue souhaite ainsi accélérer la conclusion d’un long procès que SCO tend à faire traîner.

A l’approche du procès déposé par SCO Group à l’encontre d’IBM, prévu le 1er novembre 2005 (voir édition du 14 juin 2004), IBM vient de retirer sa plainte (ou plutôt ses trois plaintes) contre SCO. Des actions en justice que Big Blue avait intentées en 2003 à l’encontre de l’éditeur de solutions Unix en contre-attaque des accusations de SCO. Ce dernier i se dit victime de violation de propriété intellectuelle à travers les contributions d’IBM aux développements du noyau Linux (voir édition du 15 janvier 2004).

Selon IBM, le retrait de sa plainte ne constituerait en rien un revirement de dernière minute de la part d’un accusé qui, sentant l’affaire tourner en sa défaveur, chercherait un terrain d’entente avec le plaignant. La plainte d’IBM portait en effet sur une violation d’un de ses brevets, dont la société maintient l’existence.

Une affaire vieille de plus de deux ans

IBM chercherait ainsi simplement à accélérer le traitement du dossier afin de mettre un terme à une affaire qui traîne depuis plus de deux ans (voir édition du 7 mars 2003). Du coup, ce retrait pourrait pousser SCO à chercher un règlement à l’amiable. Rappelons que ce dernier, dont les comptes sont au plus bas, réclame pas moins de 1 milliard de dollars de dédommagements à IBM.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur