IBM se met à l’heure asiatique sur Second Life

Cloud

Big Blue annonce l’élargissement des activités de son centre d’affaires
virtuel à plusieurs pays d’Asie du Sud Est.

IBM confirme son intérêt vis-à-vis des univers virtuels. Au moins pour Second Life, l’univers virtuel 3D développé par Linden Lab où chacun peut créer son existence sous forme d’un avatar. Big Blue vient d’annoncer l’élargissement des activités de son centre d’affaires (IBM Business Center) aux rythmes des horaires de la zone Asie du Sud-Est et dans les langues locales.

Des employés “vivants” d’IBM seront présents sous forme d’avatars 24 heures sur 24 et 5 jours sur 7 dans le Business Center de Second Life pour renseigner les clients issus d’Australie, de Singapour, de Malaisie et de Nouvelle Zélande. Jusqu’à présent, les contacts professionnels s’effectuaient à l’heure occidentale (Amérique du Nord et latine, Europe).

Le centre d’affaires virtuel propose six espaces thématiques de rencontres en ligne aux clients et partenaires d’IBM (ventes, support, innovation, renseignements et conférences). Depuis son ouverture le 15 mai 2007, les bureaux virtuels de l’entreprise ont accueilli 10 000 visiteurs. Ce qui s’avère bien peu face aux 250 millions de visiteurs annuels du site 2D IBM.com.

5000 employés d’IBM travaillent sur Second Life

Mais l’industriel est convaincu du potentiel commercial de ce nouveau mode de communication. “Bien que cela ait démarré comme une expérimentation, [le Business Center] a déjà permis de conclure des ventes“, assure Paula Summa, directrice générale pour IBM.com. Mais le centre d’affaires virtuel a ses limites : la signature de contrats, les modalités de paiement ou l’échange d’informations sensibles passent aujourd’hui par les voies traditionnelles comme le Web et le téléphone, précise IBM.

Environ 5000 employés (800 en décembre 2006) d’IBM.com travaillent au centre d’affaires de Second Life (sur un total d’environ 350 000). Soit un millier de plus qu’en mai dernier, lors de l’ouverture du projet. Ils ont notamment pour particularité de parler les langues locales des zones géographiques couvertes. Second Life revendique de son côté plus de 9 millions d’utilisateurs.

Selon Gartner, d’ici 2011, 80 % des 500 premières entreprises de la planète auront une existence dans un monde virtuel mais pas nécessairement dans Second Life. Visiblement, IBM a bien l’intention de se faire une place au soleil des univers virtuels 3D en ligne.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur