IBM supporte Linux à distance

Cloud

IBM lance une formule d’assistance à distance pour les administrateurs de réseaux Linux. Le Point Service Linux sera accessible, moyennant un forfait annuel, aux entreprises qui utilisent Linux sur leurs serveurs. Quelle que soit la marque.

Si Linux est gratuit, les services le sont moins. IBM, qui s’est engagé depuis plusieurs mois derrière le système d’exploitation libre, vient de lancer un Point Service Linux. Ce centre d’aide à distance est ouvert à toutes les entreprises possédant un ou plusieurs serveurs tournant sous Linux, même si ces serveurs ne portent pas d’étiquette IBM. Le centre se propose de résoudre les problèmes rencontrés par les administrateurs réseaux en moins de deux heures. Le nombre d’appel sera illimité, et le service peut couvrir jusqu’à 250 serveurs pour une même entreprise.

Quatre techniciens Linux seront spécifiquement affectés au centre français (il y en trois en Europe), secondés par une dizaine d’autres gourous en cravate. IBM prévoit de traiter jusqu’à deux cents appels par mois, pour les distributions Red Hat, bien sûr, qu’IBM soutient activement, mais aussi SuSE, Caldera, Turbolinux, ainsi que pour toutes les applications IBM portées sous Linux (DB2, HostOnDemand, ViaVoice…). Signe des temps, un haut responsable d’IBM a précisé que l’activité de maintenance Linux pourrait atteindre le niveau de celle menée autour de Windows, de Microsoft.

Les tarifs de Point Service Linux sont liés au nombre de serveurs du client. Le service sera facturé sur la base d’un forfait annuel de 14 700 francs pour un serveur, et de 58 000 pour dix serveurs.

Pour en savoir plus : le site d’IBM France


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur