IBM va construire le premier superordinateur scientifique de plusieurs pétaoctets

Mobilité

IBM développera le Blue Waters pour le centre NCSA de l’Université de l’Illinois. Mise en route prévue en 2011.

IBM a signé un accord pour le développement du premier système de calcul de l’ordre du pétaoctet (soit 1 million de milliards d’octets) spécialement dédié à la recherche scientifique ouverte. Baptisé Blue Waters, le système de calcul est actuellement développé pour l’Université de l’Illinois à Urbana-Champaign et pour son centre NCSA (National Center for Supercomputing Applications).

Le système sera fonctionnel en 2011. Il utilisera plus de 200 000 coeurs de processeurs, plus d’un pétaoctet de mémoire et plus de 10 pétaoctets de stockage disque.

“Blue Waters sera un atout national incomparable, qui aura un profond impact sur les sciences et sur la société”, a déclaré Thom Dunning, directeur du NCSA et professeur de chimie à l’université de l’Illinois. “Les scientifiques de tout le pays, qu’ils simulent de nouveaux médicaments ou matériaux, la météorologie, les épidémies ou des systèmes complexes tels que les centrales électriques ou les avions, seront amenés à faire des découvertes que nous n’imaginons même pas.”

S’il existe déjà ce type d’ordinateurs, ceux-ci sont presque exclusivement réservés à l’armée, qui les utilise généralement pour les explosifs ou les recherches météorologiques.

IBM, qui fabrique presque la moitié des 500 plus grands superordinateurs du monde, a baptisé l’architecture du nouveau système du nom de PERCS (Productive, Easy-to-use, Reliable Computing System). Pour créer cet environnement, le fabricant a mis au point de nouveaux processeurs, technologies d’interconnexion, systèmes d’exploitation, compilateur et environnements de programmation.

“Notre relation avec le centre NCSA de l’Illinois et de leurs partenaires dans tout le pays permettra de donner naissance à un nouveau système extraordinaire”, s’est félicité Dave Turek, vice-président de la division superordinateurs chez IBM. “Les travaux à venir sur Blue Waters marqueront une nouvelle ère dans le domaine des superordinateurs, en fournissant à terme une nouvelle plate-forme extrêmement puissante à l’attention des scientifiques, des ingénieurs et des utilisateurs commerciaux.”

Traduction de l’article First scientific petabyte computer planned de Vnunet.com en date du 4 septembre 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur