IBM veut empêcher le départ d’un de ses ingénieurs chez Apple

Cloud

Big Blue veut bloquer le débauchage par Apple  d’un de ses ingénieurs qui détiendrait des secrets industriels à protéger.

IBM a déposé une plainte auprès d’une cours américaine pour empêcher le débauchage par Apple de l’un de ses principaux ingénieurs. Big Blue souhaite en effet empêcher Mark Papermaster, ancien vice-président en charge du développement des serveurs lames, d’occuper un nouveau poste chez… Apple.

Pour IBM, Mark Papermaster détient des secrets commerciaux qui pourraient être utilisés par la firme de Steve Jobs, et constituerait donc en violation de sa clause de non concurrence signée alors qu’il travaillait pour IBM. Big Blue porte donc plainte pour empêcher Papermaster d’occuper son poste chez Apple jusqu’à expiration de son accord de non concurrence.

La plainte est principalement centrée sur l’architecture du processeur Power de Big Blue. IBM affirme que les travaux de Mark Papermaster sur cette architecture lui ont donné accès à de nombreux secrets de la société qui pourraient être finalement utiles à ses concurrents.

Mark Papermaster pourrait dévoiler certaines informations confidentielles, selon IBM

IBM rappelle également que cet ingénieur faisait partie de l’équipe d’élite “Integration and Values Team”. Ce comité sélectif de 300 cadres est en grande partie responsable de l’orientation stratégique d’IBM.

“Les informations confidentielles auxquelles a pu avoir accès Mr. Papermaster, basées sur son appartenance à l’I&VT et sa position au sein de la société, représentent le produit de l’investissement substantiel d’IBM dans la recherche et l’innovation, principal facteur du succès d’IBM”, peut-on lire dans le docuement de dépôt de plaine. “De telles informations sont confidentielles et ne sont pas accessibles au grand public ou aux concurrents d’IBM”.

Apple et IBM ont travaillé ensemble dans les années 90, dans le cadre du programme PowerPC, le processeur exclusivement utilisé par Apple pour ses lignes d’ordinateurs de bureau, de portables et de serveurs. La société a ensuite choisi Intel comme principal fournisseur de processeurs.

Bien que ces deux entreprises tendent à occuper des segments distincts sur le marché, IBM affirme que la position de Mark Papermaster chez Apple le mettrait directement en concurrence avec Big Blue. Xserve, l’unique ligne de serveurs Apple, est en effet en concurrence avec la ligne IBM de serveurs SMB.

IBM a déposé une plainte auprès d’une cours américaine pour empêcher le débauchage par Apple de l’un de ses principaux ingénieurs. Big Blue souhaite en effet empêcher Mark Papermaster, ancien vice-président en charge du développement des serveurs lames, d’occuper un nouveau poste chez… Apple.

Pour IBM, Mark Papermaster détient des secrets commerciaux qui pourraient être utilisés par la firme de Steve Jobs, et constituerait donc en violation de sa clause de non concurrence signée alors qu’il travaillait pour IBM. Big Blue porte donc plainte pour empêcher Papermaster d’occuper son poste chez Apple jusqu’à expiration de son accord de non concurrence.

La plainte est principalement centrée sur l’architecture du processeur Power de Big Blue. IBM affirme que les travaux de Mark Papermaster sur cette architecture lui ont donné accès à de nombreux secrets de la société qui pourraient être finalement utiles à ses concurrents.

Mark Papermaster pourrait dévoiler certaines informations confidentielles, selon IBM

IBM rappelle également que cet ingénieur faisait partie de l’équipe d’élite “Integration and Values Team”. Ce comité sélectif de 300 cadres est en grande partie responsable de l’orientation stratégique d’IBM.

“Les informations confidentielles auxquelles a pu avoir accès Mr. Papermaster, basées sur son appartenance à l’I&VT et sa position au sein de la société, représentent le produit de l’investissement substantiel d’IBM dans la recherche et l’innovation, principal facteur du succès d’IBM”, peut-on lire dans le docuement de dépôt de plaine. “De telles informations sont confidentielles et ne sont pas accessibles au grand public ou aux concurrents d’IBM”.

Apple et IBM ont travaillé ensemble dans les années 90, dans le cadre du programme PowerPC, le processeur exclusivement utilisé par Apple pour ses lignes d’ordinateurs de bureau, de portables et de serveurs. La société a ensuite choisi Intel comme principal fournisseur de processeurs.

Bien que ces deux entreprises tendent à occuper des segments distincts sur le marché, IBM affirme que la position de Mark Papermaster chez Apple le mettrait directement en concurrence avec Big Blue. Xserve, l’unique ligne de serveurs Apple, est en effet en concurrence avec la ligne IBM de serveurs SMB.

Adaptation d’un article Vnunet.com en date du 1er novembre 2008 et intituléIBM sues Apple-bound exec


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur