IBM veut rendre les villes plus intelligentes

Cloud

A Portland, IBM vient de boucler un projet initié en avril 2010. System Dynamics for Smarter Cities s’appuie sur les logiciels de Forio Simulation Business pour anticiper l’impact des politiques municipales.

Le test grandeur nature s’est révélé concluant et riche en enseignements pour Portland (Oregon).

Grâce aux solutions logicielles fournies par IBM, les hautes administrations de la ville américaine estiment en avoir appris plus sur les effets à long terme de leurs décisions politiques.

Baptisé “System Dynamics for Smarter Cities“, le système mis en place par Big Blue vise à centraliser et analyser les données répertoriées par chaque ville, dans des domaines aussi variés que le logement, la sécurité ou encore les transports.

Combinées aux logiciels de Forio Simulation Business, les machines d’IBM étudient alors en quoi des changements dans un secteur peuvent se répercuter dans un autre.

A la clé, des prédictions plus pertinentes quant à l’impact des choix politiques et, plus globalement, des décisions municipales.

Selon son instigateur, ce projet “va faciliter la communication entre les administrations, pour une meilleure vision globale et une anticipation jusqu’à 25 ans en avant“.

Seize mois durant, l’opération aura mobilisé par moins de 75 experts qui ont livré leurs constats et leurs impressions sur la vie à Portland au cours des 10 dernières années.

Joe Zehnder, l’administrateur principal de la ville de Portland, estime que ses collaborateurs ont ainsi pu “dépasser les frontières traditionnelles en matière d’information et de communication“.

Si certaines conclusions sont d’une logique implacable, d’autres sont plus surprenantes. Le secteur de l’énergie accouche très certainement de la plus inattendue d’entre toutes.

Le programme System Dynamics for Smarter Cities aurait en effet démontré que la consommation électrique des foyers ne dépendait pas systématiquement de leur taille, ni de leurs revenus.

Pour étayer le succès affiché de son entreprise, IBM évoque un lien entre la réduction des émissions de carbone et la lutte contre l’obésité.

On relèvera par ailleurs la relation entre le bien-être de la population et l’attractivité de la ville pour les entreprises.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur