IBM veut se développer dans les mondes virtuels

Mobilité
Information - news

IBM croit au développement de service de commerce électronique à travers les
mondes 3D virtuels.

Après le e-Business (electronic business), place au v-Business (virtual business). Au cours des 12 prochains mois, IBM prévoit d’investir 10 millions de dollars dans les mondes virtuels, y compris dans Second Life, l’univers 3D en ligne dans lequel l’agence Reuters a récemment ouvert un bureau.

IBM, qui a déjà établi ses quartiers virtuels dans Second Life, la plus importante de ce monde virtuel, prévoit d’y construire un Intranet 3D virtuel. Ce nouveau réseau permettra l’échange d’information confidentielles et sensible entre les différents dirigeants d’IBM dans le monde.

La semaine prochaine, le PDG d’IBM Sam Palmisano devrait également s’adresser aux 7 000 employés chinois de la compagnie via Second Life et discuter en direct avec 250 autres salariés installés sur l’une des îles virtuelles.

Second Life ne constitue pas les premiers pas d’IBM dans les mondes virtuels. La compagnie communique déjà par les interfaces 3D avec une vingtaine de ses clients notamment issues de l’aérospatial et des industries pétrolières.

Mais le développement des mondes 3D devraient rapidement se tourner vers les services commerciaux, notamment. “L’essence de l’e-commerce est aujourd’hui organisé autour de l’idée de catalogues”, explique à Reuters Irving Wladawsky-Berger, responsable en stratégie technologique chez IBM, ” […] mais la plupart des gens ne pensent pas en terme de catalogues et de pages mais en terme de magasins dans lesquels ils se rendent.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur