iCloud : Apple happé par le cloud

CloudMobilitéSmartphonesTablettes

Session WWDC : Apple dévoile le concept iCloud. Les contenus multimédia sont accessibles sur les supports hardware connectés compatibles iOS (iPhone, iPad…) et au-delà (PC). Première réalisation : iTunes in the Cloud.

Steve Jobs l’a joué “I feel good” de James Brown en arrivant sur le plateau de la session Apple WWDC pour les développeurs, organisée à San Francisco.

Un clin d’oeil aux rumeurs récurrentes sur son état de santé.

Le frêle P-DG et co-fondateur d’Apple a fait une brève apparition sur scène. C’est la deuxième intervention publique depuis le début de son congé maladie annoncé en début d’année.

Difficile de maintenir le suspense sur le lancement de la plate-forme iCloud, un service de stockage en ligne de contenus multimédia de la “marque à la pomme”.

“iCloud stockera vos photos, vidéos, musiques, contacts et autres fichiers et sera accessible depuis n’importe quel appareil, que ce soit un ordinateur de bureau, un portable, une tablette, un téléghone ou un iPod touch”, considère Gizmodo.

Et cela commencera par la musique numérique, compte tenu de l’emprise d’Apple sur ce marché à travers son binôme iPod-iTunes.

Avec la déclinaison iTunes in the Cloud, il sera possible de télécharger sa bibliothèque musicale iTunes sur tous les appareils iOS. Ce sera automatique pour les nouveaux achats de titres ou d’albums.

iTunes in the Cloud est d’ores et déjà disponible aux États-Unis en version bêta gratuite.

“En outre, les morceaux que vous n’avez pas achetés sur iTunes ne sont pas en reste, grâce à iTunes Match, un service qui remplace vos morceaux par des versions AAC à 256 Kbit/s sans DRM s’ils font partie du catalogue de plus de 18 millions de morceaux de l’iTunes Store”, indique Apple.

Pour la disponibilité d’iTunes Match aux Etats-Unis, il faudra attendre cet automne. Le service sera facturé 24,99 dollars par an.

Des nouveautés Apple qui laissent présager une belle foire d’empoignade sur le segment de la musique et du cloud : Amazon et Google veulent aussi explorer le filon…

Apple compte décliner ce concept iCloud pour d’autres contenus (photos, livres, vidéos…) sur tous les supports (iPhone, iPad, iPod touch, Mac) et même le PC. Carrément oecuménique le cloud d’Apple…

En fait, iCloud comporte un certain nombre de services gratuits et il sert de plate-formes de sauvegarde de ses documents en cas de changement de supports hardware (5 Go de stockage gratuit).

C’est le cas des anciens services MobileMe (contacts, calendrier et mail) remis au goût du jour sous une forme de service hébergé dans les data centers d’Apple.

Dans sa communication, Apple se déclare prêt à déployer iCloud dans ses trois centres de données.

Le troisième, qui vient d’être finalisé à Maiden en Caroline du Nord, a nécessité un investissement de plus de 500 millions de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur