ICQ prêt à renaître de ses cendres ?

Cloud
ICQ

Peu à peu tombée aux oubliettes depuis le début des années 2000, la messagerie instantanée ICQ a une carte à jouer dans sa version mobile.

C’est peut-être dans les vieux pots que l’on fait les meilleures soupes. Très en vogue dans les années 90 sur le secteur naissant des messageries instantanées, l’application israélienne ICQ pourrait renaître de ses cendres.

Propriété d’AOL depuis 1998, ICQ a été racheté en 2010 par le groupe Internet russe Mail.ru, appartenant au millionnaire Alisher Usmanov, pour 188 millions de dollars.

A sa meilleure période, la messagerie instantanée à la fleur verte rassemblait 100 millions d’utilisateurs dans le monde. Mais depuis 2010, le nombre de ses membres n’a cessé de baisser, passant de 42 millions d’utilisateurs cette année-là à 11 millions en 2013.

Aujourd’hui, ce sont davantage les messageries instantanées mobiles qui ont le vent en poupe, à l’instar des applications mobiles Viber (propriété du groupe japonais Rakuten) ou WhatsApp, récemment acquis par Facebook.

Mais si le nombre d’utilisateurs d’ICQ a fortement reculé ces dernières années, la moitié d’entre eux passent par la version mobile.

La messagerie instantanée rencontre ainsi un certain succès dans les pays é mergents, comme le Brésil (un million de téléchargement en juin dernier, en faisant temporairement l’app la plus populaire sur l’App STiore d’Apple), l’Uruguay ou l’Argentine.

Pour faire face à la concurrence, Mail.ru compte ainsi proposer des services payants dans ICQ.  Un pari ambitieux ?

 

Quizz ITespresso.fr : Que savez-vous de l’hébergement Web ?

Crédit image :  strelov – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur