IDC prédit un avenir radieux à l’Internet des objets

Régulations
idc-internet-objets

Le cabinet d’études évalue à 212 milliards “d’objets Internet” connectés en 2020. Tous l’écosystème IT est concerné par la vague Internet of Things.

Le cabinet d’études IDC prévoit une forte croissance des investissement liés aux technologies de la sphère “Internet des objets” dans la période 2012 – 2020.

Editeurs de solutions, fournisseurs de services IT, équipementiers (télécoms, hardware…) et développeurs…Tout l’écosystème IT sera bousculé.

Concrètement, IDC prévoit une croissance annuelle de 7,9% du marché, qui passerait de 4800 milliards de dollars en 2012 à 8900 milliards de dollars en 2020.

Un vaste domaine qui regroupe notamment les voitures connectées, la domotique, les technologies intégrées dans la conception des villes intelligentes, etc.

Selon IDC, pas moins de 212 milliards “d’objets Internet” seront connectés fin 2020.

Bien plus que les 80 milliards estimés par l’institut français Idate à la même échéance.

Visiblement, il n’est pas évident de délimiter le périmètre de marché de l’Internet of Things.

D’après Silicon.fr, IDC intègre plus de 30 milliards d’objets connectés de manière autonome.

Les smartphones en premier lieu mais aussi tous les dispositifs “intelligents” de collecte de données installés chez les particuliers (compteurs intelligents, box, femtocell…) comme au sein des entreprises (badge d’authentification, vidéo surveillance, hotspot WiFi, etc.).

Le marché devra néanmoins mûrir pour assurer sa croissance sereinement.

Ce qui passera par l’établissement de standards, d’une capacité à se déployer à l’échelle mondiale et la mise en place d’un écosystème pour assurer le développement applicatif.

Il faudra encore stimuler l’intérêt des clients et consommateurs pour les futurs services (dont un certain nombre seront de toute façon imposés à l’image des compteurs électriques Linky en France).

Il est important de se rappeler que, alors que le marché de l’Internet des objets n’en est encore qu’à ses débuts, il y a un large héritage des objets câblés et connectés”, commente Carrie MacGillivray, Vice-Présidente des programmes, services mobiles, M2M & infrastructures réseaux chez IDC.

“Le catalyseur pour une croissance accrue au cours de la période de prévision est l’omniprésence de la connectivité sans fil et un accès universel à l’Internet indépendamment de leur emplacement.”

——Quiz——

Connaissez-vous les formations aux métiers des high-tech ?

——————

Crédit image : Mopic pour Shutterstock


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur