IDC décrit un marché informatique français morose

Cloud

Les années changent mais le marché informatique français ne change pas réellement. 2001 a connu une baisse touchant les constructeurs de différentes manières. HP est le premier vendeur d’ordinateurs (en volume) en France et Apple conserve une peu glorieuse 8e place.

IDC vient de publier son baromètre du marché français de l’informatique. On ne peut pas dire qu’il soit très réjouissant concernant le bilan 2001 et les tendances 2002. Pour 2001, IDC confirme la baisse du marché informatique : – 2,2 % en volume et – 4,9 % en valeur. Le dernier trimestre 2001 fut tout de même moins catastrophique et a limité les dégâts par rapport au troisième trimestre. Pour toute l’année dernière, la France a absorbé plus de 4,5 millions d’unités, soit une valeur totale de 5,42 milliards d’euros. Le marché professionnel a limité le déclin à seulement ? 1 %. L’année 2001 fut très contrastée : + 15 % au premier semestre et ? 15 % au second. Le cabinet d’analyse précise que le marché professionnel a été sauvé par les PME/PMI (continuant leurs projets d’équipement) et le secteur public. Le marché grand public a connu une année 2001 tout aussi mouvementée avec une stagnation durant le premier semestre, une chute durant l’été et une reprise dans les trois derniers mois de l’année. Ce marché semble de plus en plus demandeur de mobilité et de périphériques, pénalisant la vente des modèles de bureau. Si 30 % des foyers français possèdent au moins un ordinateur, le marché domestique n’est pas saturé, selon les experts en informatique d’IDC. Le cabinet ne prévoit aucune amélioration en 2002.

Apple perd du terrain

Du côté des constructeurs, les résultats sont plutôt disparates. HP passe devant Compaq (en volume) grâce aux gros contrats d’équipement auprès de plusieurs grandes entreprises. La firme de Carly Fiorina bénéficie aussi d’excellentes ventes dans les portables. HP occupe 16,1 % du marché informatique contre 15 % pour Compaq, soit une progression de 22 %. Compaq perd sa première place du fait d’une très faible progression des ventes (seulement 2,7 %). Dans le top 10, seuls quatre constructeurs réussissent à avoir une croissance des ventes. Mis à part les deux poids lourds, Fujitsu et Acer croissent de 1,5 %, IBM connaît une forte baisse et passe derrière Dell avec 9,3 % de parts de marché, Dell réussit à rester au-delà des 10 % avec 10,1 %, Toshiba subit une baisse de 11 % et reste devant Apple, toujours 8e. La firme de Cupertino continue à perdre du terrain. En 2000, Apple avait encore 4 % du marché français, contre 3,2 % en 2001. En valeur, le classement est différent. Compaq reste premier devant HP et Dell. IBM glisse à la cinquième place tandis qu’Apple se contente d’une médiocre 9e place, avec une “superbe” chute de 23 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur