IDC prédit l’avénement rapide de Linux

Cloud

Selon IDC, la croissance de Linux dans les cinq ans à venir va largement dépasser la croissancs cumulée de tous les autres systèmes d’exploitation. L’Unix libre devrait s’imposer sur le marché des serveurs mais IDC prévoit également une percée sur les postes clients à partir de 2003.

Les dernières prévisions du cabinet d’études IDC sont formelles : d’ici 5 ans, Linux va devenir l’un des principaux systèmes d’exploitation de la planète. Soutenu par des poids lourds comme IBM, Intel et Compaq, l’Unix libre devrait connaître un succès croissant principalement sur les machines serveurs. Selon IDC qui a créé pour la première fois une catégorie à part pour Linux, les ventes devraient grimper de 25% par an durant ces cinq prochaines années. En comparaison, tous les autres systèmes d’exploitation pour plates-formes serveurs combinés ne devraient progresser que de 12% par an. Quant aux systèmes d’exploitations pour postes clients, leur croissance annuelle ne devraient pas dépasser les 10% toutes versions confondues.

D’après IDC, Windows NT représente aujourd’hui 38.6% du marché contre 17% pour Linux. Selon le cabinet d’études, en 2003, Linux sera deuxième et talonnera le successeur de l’actuel Windows NT. Dan Kusnetzky, analyste chez IDC, signale en outre que ces estimations ne prennent en compte que les versions commerciales de Linux (Red Hat, Caldera? etc.) et que la croissance réelle -qui inclut les versions téléchargées gratuitement sur Internet- sera forcément plus importante.

Concernant l’adoption du système par les constructeurs de PC, IDC se montre plus réservé mais il n’exclut pas une percée de Linux sur les postes clients à partir de 2003. Selon le cabinet, cette percée devra passer par l’amélioration de l’interface graphique du système et par le développement d’applications comparables à la suite Office de Microsoft.

Pour Dan Kusnetzky, analyste chez IDC, “Il est clair que Linux va s’installer durablement sur le marché des systèmes d’exploitation pour serveurs. Sa robustesse et ses aptitudes à faire tourner des applications Internet font l’unanimité. Toutefois, il lui faudra plus qu’une interface utilisateur comparable à celle de Windows pour s’imposer sur les postes clients des utilisateurs individuels”.

De plus en plus d’éditeurs portent leurs produits phares sur Linux. Une rumeur court même selon laquelle Microsoft travaillerait au portage de sa suite bureautique sur Linux (voir édition du 17 mars 1999).

Pour en savoir plus :

* http://www.idc.com.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur