iDéNum : le projet de “super-identifiant” de NKM prend ses marques

Cloud

Nathalie Kosciusko-Morizet se montre satisfait de la progression du projet d’identité numérique multi-services (IDéNum) sur trois fronts : règlementation, technique, tests.

Le projet d’identité numérique multi-services (IDéNum), poussé par Nathalie Kosciusko-Morizet, avance. Le défi n’est pas si évident au regard des enjeux et du nombre d’acteurs impliqués.

Rappelons le concept d’IDéNum : fournir aux internautes un moyen fiable d’identification pour simplifier leurs démarches en ligne (accès à ses comptes administratifs, abonnement à des services payants, souscription de services ou de contrats…).

Le certificat pourra être embarqué sur divers supports : carte à puce, clé USB sécurisée ou téléphone mobile.

La secrétaire d’Etat à la prospective et au développement de l’économie numérique vient d’effectuer un bilan d’étape après le lancement officiel de cette initiative de “super-identifiant” début février.

Tout d’abord, le gouvernement recense trois plus de partenaires IdéNum.

L’Agence nationale pour la sécurité des systèmes d’information a apporté sa contribution règlementaire avec le référentiel général de sécurité (RGS) par2 au Journal Officiel.

“Les textes concernant le référencement pour l’administration électronique sont attendus pour l’automne”, peut-on lire dans le communiqué de presse du gouvernement.

Sur le front technique, un cahier des charges sera soumis aux partenaires pour avis “pendant l’été”. Tandis que les expérimentations ont débuté avec des prototypes qui ont vocation à s’assurer de  l’interopérabilité des solutions.

Parmi les premiers prestataires impliqués figurent Dhimyotis, Morpho e-documents (ex-Sagem) et Paybox. Ils effectuent des tests d’un projet orienté transactions sécurisées dans le cadre du commerce électronique.

NKM compte également beaucoup sur les premiers retours en expérience du label SuisseID, similaire au projet français IDéNum. Son exploitation commercial a démarré il y a un mois chez nos voisins suisses.

Quelle place pour IDéNum dans les services publics en ligne ?

Parallèlement, le développement des espaces “e-services publics”, qui pourraient servir de socle pour déployer IDéNum, semble connaître une légère accélération.

Ainsi, Mon.service-public.fr, “le compte personnel des démarches administratives en ligne”, vient de dépasser le demi-million d’utilisateurs inscrits (contre 150 000 en octobre 2009).

Il a vocation à simplifier les démarches lors d’un déménagement par exemple (transmission de ses nouvelles coordonnées en une seule fois à 12 organismes publics : assurance maladie, allocations familiales, services des impôts, La Poste, EDF, GDF Suez, etc.).

“e-Service public” plus sensible, les contribuables internautes se ruent actuellement sur le portail fiscal Impots.gouv.fr pour télédéclarer les revenus (9,7 millions de télédéclarations recensés lors de la campagne 2009)…même sans certificat. D’où un léger décalage avec les ambitions du projet IDéNum.

“L’écosystème IdéNum”
ACSEL, AFNIC, Agorabox, Almetis, Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information, AriadNEXT, Association Force Ouvrière Consommateurs, Axway, BMS Exploitation – Moneo, BNP Paribas, BPCE, Caprioli & Associés, Caisse des Dépôts et Consignations, CDC-Fast, Certeurope, Chambre de commerce et d’industrie de Paris, ChamberSign France, Conseil Supérieur du Notariat, Cryptolog, CS Communication et Systèmes, Direction générale de la modernisation de l’Etat, Dhimyotis, Dictao, Fédération Bancaire Française, Fédération Française des Sociétés d’Assurances, Fevad, Gixel, Groupe La Poste, Imprimerie Nationale, Infogreffe GIE, In-Webo Technologies, Issy-Les-Moulineaux, Keynectis, Kwift, La Banque Postale, Lasergroupe, Linagora, Ma-residence.fr, Naxfer – J&S Concept, Neowave, Oberthur Technologies, Ordre des Géomètres-Experts, Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables, OpenTrust, Primobox Resocom, Sagem – Orga, Sealweb, SFR, Société Générale, Viadeo. “Les autres partenaires n’ont pas souhaité rendre publique leur participation”, précise le secrétariat d’Etat.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur