IDF : Intel et Cisco équipent les réseaux en Business Class

Cloud

Cisco et Intel renforcent leur collaboration afin d’améliorer la qualité de service des communication sans fil des Centrino tout en poursuivant leurs travaux sur la sécurité.

Intel et Cisco annoncent qu’ils vont renforcer leur collaboration dans les domaines des réseaux sans fil pour le monde de l’entreprise. Le résultat de cette nouvelle collaboration sera finalisé à travers la Business Class Wireless Suite, un ensemble de caractéristiques dédiées à l’architecture Unified Wireless de Cisco et à la plate-forme Centrino d’Intel. La suite Business Class Wireless vient compléter le programme Cisco Compatible Extensions (CCX) d’interopérabilité sur les réseaux locaux. Elle sera disponible à partir du premier trimestre 2006.

Parmi les nouvelles caractéristiques, Intel déploiera une technologie qui permettra aux Centrino de détecter le meilleur point d’accès Wi-Fi, en termes de qualité de communication, dans l’enceinte d’un réseau local sans fil d’entreprise. Parallèlement, la firme de Santa Clara poursuivra ses travaux en matière de voix sur IP pour améliorer encore et toujours la qualité du service. L’objectif étant de pouvoir communiquer à partir de son ordinateur portable avec la même qualité que celle d’un combiné téléphonique.

Echanges de bons procédés

Si la qualité de service est mise au premier plan de la collaboration des deux acteurs, la sécurité n’est pas négligée. Mais aucun élément concret n’a été dévoilé pour l’heure sur le sujet. Les deux entreprises comptent, dans un premier temps, renforcer leurs échanges en la matière avant de décider des développements à entreprendre éventuellement. Intel rejoindra donc le Network Admission Control (NAC) de Cisco, un programme qui vise à aider les clients à identifier et prévenir les menaces informatiques. De son côté, Cisco se joindra a l’Active Management Technology (AMT), un programme issu de l’initiative Digital Office, dédiée à la recherche sur la gestion informatique.

A travers ces échanges de bons procédés, qui prendront effet dès le quatrième trimestre 2005, Intel et Cisco espèrent réduire à néant les risques d’attaques informatiques sur les réseaux sans fils et réduire les coûts que les parades impliquent. Cisco a notamment besoin de redorer son blason. Après l’affaire dévoilée par un chercheur de l’ISS sur les failles qui affectent ses routeurs (voir édition du 2 août 2005) et ses problèmes techniques internes (voir édition du 4 août 2005), l’équipementier avait besoin de terminer la période estivale sur une note optimiste. Souhaitons que l’annonce du jour ne soit pas une simple opération de communication et qu’elle débouchera sur des résultats concrets.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur