IDF : Intel livre sa nouvelle vision des PC de salon

Mobilité

Les futurs PC estampillés “Viiv” se piloteront à la télécommande et seront capables de diffuser tous les contenus numériques dans les foyers.

C’est cyclique : régulièrement, Intel donne sa vision des loisirs numériques à travers le PC de salon et autre passerelle domestique dédiée au divertissement, accompagnés des indispensables périphériques qui permettront de visionner films et photos, d’écouter de la musique et de jouer de n’importe quelle pièce du foyer familial. L’Intel Developer Forum (IDF, du 23 au 25 août 2005 à San Francisco) n’échappe pas à la règle et, cette année, la clé du confort en matière de loisirs numériques s’intitule Viiv (prononcez “vaïve”).

“La technologie Intel Viiv est une plate-forme conçue d’emblée pour la maison numérique, dans le cadre de laquelle les utilisateurs passionnés de son et d’image veulent pouvoir accéder à leurs contenus quand et où bon leur semble, chez eux et sur divers terminaux”, explique Don MacDonald, vice-président et responsable de la division Digital Home d’Intel. Plus précisément, Viiv implique un certain nombre de technologies et d’interfaces d’utilisation qui visent à simplifier l’accès aux contenus numériques.

Mise en marche et arrêt instantanés

En tout premier lieu, les PC estampillés Viiv seront équipés d’une télécommande. Celle-ci ne permettra pas seulement de piloter l’accès aux divers contenus numériques comme on le fait pour sélectionner son programme à partir d’un poste de télévision. Elle autorisera également la configuration d’un réseau domestique. Relier consoles, baladeurs MP3 et vidéo, lecteurs DVD, chaînes stéréo, etc., et les piloter à distance sera un jeu d’enfant selon Intel, qui fournira les technologies logicielles et l’assistant de configuration. Quant au système d’exploitation, sans surprise, ce sera Windows Media Center.

Côté fonctionnement, les machines Viiv devront répondre à un certain nombre de critères assez éloignés de l’usage des PC de bureau. Ainsi, un ordinateur Viiv devra être en mesure de s’allumer et s’éteindre rapidement, quasi instantanément, à l’instar d’un téléviseur. Un objectif ambitieux qu’Intel compte atteindre grâce à sa technologie Quick Resume. Le fondeur prévient cependant que le temps d’amorce du PC (démarrage du BIOS) sera inévitable. Ce qui, en soi, peut s’avérer rédhibitoire. Autre caractéristique : tous les PC Viiv devront supporter le son multicanal 5.1 en standard, voire 7.1 en option. La réception télévisée hertzienne sera en revanche optionnelle via une carte dédiée. Qu’importe, bientôt on téléchargera films, musiques et jeux à partir d’Internet sans bouger de son canapé, toujours selon Intel.

Un transcodeur universel

Quant au problème de la multitude des formats numériques, pas de souci, Intel s’occupe de tout. Un “moteur de desserte multimédia” équipera d’emblée les produits Viiv. Il se chargera de transcoder les fichiers afin de les rendre lisibles par le périphérique de sortie. Viiv répondra également aux éventuels besoins de mobilité au sein du foyer familial.

Côté matériel, les PC Viiv seront bien évidemment équipés de processeurs dual core. Il n’en faudra pas moins pour regarder une vidéo haute définition tout en téléchargeant un fichier musical et en consultant ses e-mails, sans perte de qualité. Enfin, si l’intérieur des équipements Viiv sera relativement similaire à celui des PC de bureau, ils pourront conserver l’aspect extérieur de nos ordinateurs actuels ou prendre les traits d’un produit brun (lecteur DVD, module de chaîne hi-fi…), comme le proposent certains Media Centers commercialisés aujourd’hui.

Disponibilité au 1er trimestre 2006

Les premiers produits équipés de la technologie Viiv sont annoncés pour le 1er trimestre 2006 dans le monde entier. Ce n’est pas la première fois qu’Intel cherche à se positionner sur le marché des produits de salon, sans réel succès jusqu’à présent. Et si Microsoft a réussi à imposer la marque Media Center auprès des constructeurs, les appareils de ce type restent encore plus proches de l’ordinateur que du magnétoscope dans l’esprit des consommateurs. Le cabinet Gartner estime pour sa part que, du fait de sa complexité d’utilisation, le PC n’a aucune chance de s’imposer massivement dans les salons (voir édition du 12 août 2005).

Bref, le PC est loin d’avoir conquis le salon domestique. Mais Intel a, cette fois, bon espoir de séduire le consommateur. Fort du succès de sa plate-forme d’ordinateurs portables Centrino, le fondeur de Santa Clara compte appliquer la même recette marketing à Viiv. Autrement dit, une plate-forme estampillée d’une marque dédiée à des usages précis. “Après le succès de la technologie mobile Intel Centrino, c’est une stratégie de marque comparable que nous appliquons à notre nouvelle plate-forme pour la maison numérique”, a résumé Don MacDonald. Il restera à vérifier que la recette appliquée au Centrino aura le même effet commercial sur des produits plus grand public.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur