IE 5 : entre petits plus et grands moins

Cloud
Information - news

Dans notre édition d’hier, nous avons découvert les grandes fonctions et innovations du nouvel Internet Explorer 5 de Microsoft. Nous revenons aujourd’hui sur d’autres petites fonctions très pratiques.

Commençons par le début, l’installation. Comme d’habitude depuis Office 98, elle se révèle simplissime. On dépose le dossier Internet Explorer 5 dans le volume souhaité. En lançant une première fois le navigateur, la procédure d’installation automatique copie dans le Dossier Système tous les éléments nécessaires. Dommage que seul Internet Explorer apparaisse comme nom d’icône. Un petit “5” en plus aurait été appréciable pour ceux qui utilisent déjà d’autres versions d’IE.

Côté recherche, Microsoft joue l’intégration. A presque se demander pourquoi on continuerait à se servir de Sherlock… IE 5 inclut en effet une fonction de recherche sur Internet directement dans le navigateur (via le tiroir “Search”). On tape les mots de la recherche et IE 5 s’occupe du reste. Toutes les pages Web correspondantes seront ensuite affichées.

Produit Microsoft oblige, dans la version US, on a droit aux accès directs à MSN et surtout au site d’Encarta, l’encyclopédie de l’éditeur. Intégration intéressante, IE 5 prend mieux en compte les pages Web de langues non latines. L’affichage d’écritures de type cyrillique, arabe ou japonais est grandement amélioré. Une nouvelle gestion des polices peut d’ailleurs réserver quelques surprises. En effet, IE 5 Mac choisit par défaut un affichage dans la résolution des PC (96 points par pouce) plutôt que dans celle du Mac (72 ppp). Il arrive alors que certaines pages donnent l’impression d’utiliser de gros caractères (2 tailles de polices de différences), alors qu’il suffit juste de modifier l’option dans les Préférences. Oubli de Microsoft ou volonté d’unifier les affichages sur Mac et PC ?

Si la version 5 est un grand cru, on regrettera tout de même l’absence de la barre Média qui devait offrir, Microsoft l’avait annoncé, une bien meilleure intégration du multimédia en proposant une nouvelle manière de lire et d’enregistrer des objets (audio, séquence, animations?). Selon les dires du Microsoft, le manque de temps en serait la cause.

Question stabilité, si IE 5 est plus stable qu’IE 4.x ou Netscape Communicator, plusieurs “gros plantages” sont survenus lors de nos tests. Ils étaient à chaque fois liés à l’utilisation du tiroir “Page Holder”, qui permet, comme son nom l’indique, de stocker des pages Web complètes. Si encore il se contentait de générer une simple bombe, mais non, il gèle tout le système ! Et pourtant, nous avons testé IE 5 version américaine sur un MacOS 9.0 US et non français. Le dernier butineur de Microsoft reste tout de même le plus stable et le plus rapide, mais n’est pas exempt de quelques bogues…

Pour télécharger IE 5 : IE pour Mac sur le site Microsoft


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur