IFA 2011 : BitTorrent s’invite dans les téléviseurs de Vestel

Cloud

L’IFA 2011 se conclut sur une note connectée avec la présentation, par la société turque Vestel, du premier téléviseur connecté certifié BitTorrent. Plus qu’un produit, c’est un concept multimédia qui voit le jour.

En conclusion du salon IFA de Berlin, le turc Vestel présente un prototype de la première télévision connectée certifiée BitTorrent et élaborée en partenariat avec la société du même nom. L’objectif : centraliser les contenus multimédia sur un seul appareil de salon.

L’intégration de solutions logicielles et matérielles devrait constituer, selon les intéressés, “un écosystème ouvert” destiné à peupler à plus long terme des produits tels que les serveurs domestiques NAS et les boîtiers TV intelligents ou “smart boxes”.

Dès lors, comment remettre en question l’équilibrage progressif des débats entre un ordinateur longtemps considéré tout-puissant et des terminaux périphériques cantonnés à des fonctions strictement délimitées ?

Le constat est indéniable : Internet s’aventure désormais hors des frontières du parc informatique. Mais au prix d’une pagaille numérique de premier ordre.

TV BitTorrent Vestel

Pour les constructeurs de téléviseurs et dispositifs audiovisuels apparentés, ce salon IFA 2011 est l’occasion de remettre les pendules à l’heure en s’affichant en faveur de la défragmentation des modes de consommation de contenus.

Indépendamment du type et du format des fichiers, le défi pour Vestel consiste en effet à livrer une interface logicielle capable d’organiser le partage et le visionnage en direct de morceaux de musique, de films, d’ouvrages numériques, de documents texte…

Les consommateurs souhaitent avoir accès à tous leurs fichiers depuis leur salon et la télévision reste le meilleur moyen de profiter de ces contenus dématérialisés“, prétend Hakan Kutlu, responsable marketing chez Vestel.

A la racine, une télécommande dotée en tout et pour tout de quatre boutons censés déclencher la lecture en streaming depuis le répertoire BitTorrent de l’utilisateur.

La restitution finale pourrait éventuellement s’effectuer via des lecteurs Blu-ray compatibles ou encore des disques durs externes munis de la connectique appropriée.

Reste que Vestel, fort de 3,7 milliards de dollars de chiffre d’affaires annuel, devra garder la tête sur les épaules. La concurrence est sur ses talons.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur