IFA 2011 : Toshiba plus inspiré pour les téléviseurs que les tablettes

CloudMobilitéOS mobilesTablettes

Toshiba présente des téléviseurs connectés à écran LED avec une résolution incroyable. Côté tablette, cela manque un peu d’innovation.

Lors du salon IFA , Toshiba a multiplié les annonces de nouveaux produits (TV, terminaux multimédia, tablettes, ordinateurs portables et de bureau) sous l’égide d’un acronyme évocateur : la 3D.

Mais la plupart des appareils présentés à Berlin n’arriveront sur le marché que d’ici quelques mois.

Mais Toshiba promet une disponibilité pour les fêtes de fin d’année.

Les téléviseurs à écran LED et leur résolution astronomique de 3180 x 2160 pixels (soit 4 fois plus que la Full HD conventionnelle) ne manqueront pas d’afficher leurs capacités 3D sans lunettes.

Cette technologie de rendu utilise des micro-lentilles qui diffusent deux images séparées, traitées avec un léger décalage par le cerveau humain, qui les reconstitue sous la forme d’une scène en trois dimensions.

TV 3D Toshiba 2011

Pour optimiser les angles de vision et affiner la calibration de l’affichage, plusieurs caméras détectent les visages des spectateurs. Elles permettent par ailleurs de définir des profils propres à chaque utilisateur.

Ce qui offre la possibilité de mémoriser des paramètres de transmission DLNA, d’enregistrement par USB ou encore de connexion sans fil à un réseau local.

L’ensemble de ces postes connectés bénéficie d’un écosystème applicatif dénommé Toshiba Places.

Au programme, vidéo à la demande, streaming audio et jeux sociaux.

Passée plus inaperçue, la tablette Android AT200 se présente comme une énième plate-forme de consommation de contenus.

Tout au plus se différencie-t-elle un tantinet de la concurrence avec son châssis de 7 millimètres d’épaisseur, contre 8,8 pour un iPad 2 et 8,6 pour la Samsung Galaxy Tab 10.1.

Mais l’hypothétique présage d’un cavalier seul face à la masse de terminaux Honeycomb n’a guère pour sa défense qu’une mémoire flash interne de 64 Go.

Pour le reste, c’est du classique, pour ne pas dire du réchauffé : une dalle 10,1 pouces à rétro-éclairage LED, deux APN à 2 et 5 mégapixels, un processeur Texas Instruments OMAP4430 à 1,2 GHz, un mini-USB, un port microSD et une prise HDMI au format mini.

Aucun tarif n’a encore été annoncé, même si l’on peut supposer que l’AT200 ne fera pas exception aux quelques 400 à 500 euros en vigueur sur le segment.

La date de disponibilité reste tout aussi vague. Tout au plus Toshiba évoque-t-il une sortie “avant la fin de l’année“.

tablette Toshiba AT200


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur