IFA 2012 : Motorola laisse planer les on-dit

Mobilité
Motorola Motosmart smartphone

Motorola, qui a joué de discrétion dans les rangs de l’IFA, est pressenti pour étayer sa stratégie mobile dans les semaines à venir. En point d’orgue, la concrétisation escomptée de son partenariat avec Intel.

Dans les rangs de l’IFA 2012, on-dit, présupposés et sous-entendus se sont succédé quant à la stratégie de Motorola.

Concrétisation du partenariat avec Intel, confiance accordée à Qualcomm sur le front de la LTE, sortie imminente du RAZR HD… tant de questions sont restées sous silence, en amont d’une rentrée qui s’annonce mouvementée.

Seul le Motosmart, ce smartphone d’entrée de gamme proposé à 139 euros TTC sans abonnement, s’est révélé tout entier aux yeux du public, matérialisant un tant soit peu les contours d’une offre automnale encore sujette à controverse.

Articulé autour d’Android 2.3 Gingerbread, d’un processeur monocoeur à 600 MHz, de 512 Mo de RAM et d’une mémoire interne de 165 Mo extensible jusqu’à 32 Go via une carte microSD, ce téléphone de 3,5 pouces (480 x 320 points) intègre un appareil photo de 3 mégapixels.

Pour le reste, Bloomberg a devancé l’effet d’attente en laissant échapper quelques morceaux choisis d’un smartphone haut de gamme, tactile sur toute sa surface (concept de l’écran intégral, dépourvu de bordures latérales).

Il pourrait s’agir du RAZR HD, qui vient d’obtenir, outre-Atlantique, l’aval de la FCC (Commission fédérale des communications). L’opérateur américain Verizon bénéficierait d’une exclusivité à sa sortie.

Voué à intégrer la 4G, ce smartphone embarquerait par là même un processeur Snapdragon, signé Qualcomm.

Motorola et Intel, qui entretiennent de longue date des atomes crochus, avaient pourtant entériné, lors du dernier CES, un partenariat par lequel un terminal équipé d’un CPU Atom devait faire ses débuts au cours de l’été.

Mais Forbes rappelle qu’Intel n’a pas encore intégré, dans ses processeurs mobiles, le support de la LTE. C’est là que le bât blesse.

A cet égard, le duo est pressenti pour rabattre son offensive sur l’Europe, où la 3G HSPA+ reste le standard en vigueur. Une conférence se tiendra d’ailleurs à Londres le 18 septembre, très certainement à cet effet.

Motorola emboîterait ainsi le pas à Gigabyte, Lenovo ou encore Orange, qui commercialise depuis cet été le Santa Clara, doté d’un processeur Atom Z640 à 1,6 GHz.

Les semaines à venir s’annoncent cruciales, alors que Nokia et Microsoft s’apprêtent à lancer, en tandem, les Lumia 820 et 920, quand Apple semble dans les strating-blocks pour lever le voile sur son nouvel iPhone.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur