IFA 2012 : Netgear déroule le film de ses caméras IP VueZone

Mobilité
Netgear VueZone caméra IP

Les caméras IP VueZone sont connectées sans fil et alimentées par piles. Netgear leur adjoint une plate-forme de services maison.

Netgear a mis à profit l’IFA 2012 pour annoncer la commercialisation imminente des ses caméras IP VueZone, qui, en plus de se greffer sur les réseaux Wi-Fi à 2,4 GHz, ont la particularité de fonctionner sur piles, pour une autonomie de 6 mois à un an.

Pas de connexion Ethernet, ni même de bloc d’alimentation pour ces dispositifs de vidéosurveillance bon marché. Tout s’effectue sans fil, de la capture d’images en 1600 x 1200 points à l’enregistrement de séquences vidéo en VGA (640 x 480).

L’électronique embarquée en est d’autant moindre. Ainsi, ces caméras brillent par leur légèreté. Elles sont d’ailleurs étudiées pour se fixer sur tout surface plane au moyen d’un simple autocollant ou d’une ventouse.

La gamme VueZone comprend trois modèles qui devraient arriver en France peu avant la fin d’année.

Si la version de base s’affichera à 70 euros, l’adjonction d’un système de détection de mouvements et d’une sensibilité infrarouge pour la vision de nuit rehausse le prix unitaire à 140 euros.

C’est sans compter les quelques options disponibles au catalogue, notamment un socle spécial extérieur et des optiques interchangeables, voire combinables, pour faciliter le réglage instantané des paramètres de prise de vue.

L’administration de cet ensemble est délégué à un serveur central connecté à un portail Web par un protocole encapsulé (principe du “tunnelling”).

Ainsi, l’accès à distance ne requiert pas nécessairement le recours à un réseau IP. Cette astuce prend tout son sens lorsque les caméras sont déployées dans un lieu reculé ou ne disposant pas d’une connexion conventionnelle.

Mais cette offre de services n’est pas gratuite, sauf pour les utilisateurs qui sauront se contenter de suivre un maximum de deux caméras en simultané et de réaliser des arrêts sur image.

Pour enregistrer des flux vidéo avec 250 Mo d’espace, repousser la limite à 5 caméras et bénéficier d’applications mobiles pour iOS et Android, la facture s’élève à 50 euros par an.

Une contribution de 70 euros annuels offre une prise en charge de trois passerelles et 15 caméras en parallèle, avec 500 Mo de stockage. La gamme VueZone devrait néanmoins se révéler compatible avec le plus clair des micro-serveurs du marché.

A terme, l’intégration de panneaux solaires pourrait s’avérer pertinente si l’alimentation principale, périssable, venait à défaillir.

caméra IP Netgear VueZone


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur