IFA 2012 : TomTom lorgne sur le mobile et les systèmes embarqués

MobilitéOS mobiles
TomTom logo

Une application mobile pour Android, une nouvelle version de la solution HD Traffic, des stations d’accueil pour véhicules et un partenariat avec BMW : TomTom multiplie les annonces à l’IFA 2012.

TomTom a mis à profit l’IFA 2012 pour entériner son arrivée sur Android. L’échéance est fixée au mois d’octobre, avec une solution de cartographie, de navigation et d’analyse du trafic, dans la lignée de l’application déjà disponible sur iPhone.

Les mises à jour s’effectueront à fréquence trimestrielle. Elles s’appliqueront aussi bien à la base de cartes qu’au module IQ Routes et sa modélisation 3D.

Il en sera de même pour la technologie HD Traffic, auxiliaire de calcul des itinéraires les plus rapides, dont la version 6.0 est dévoilée pour l’occasion.

Grâce aux informations récupérées auprès de la communauté des utilisateurs, les fermetures de routes sont signalées avec plus de promptitude et de précision, tout comme les travaux et les embouteillages.

Conséquence du recul de popularité des systèmes de navigation personnels en faveur des terminaux mobiles, TomTom opère une réorientation stratégique vers les smartphones et exploite leurs capacités GPS.

Cette transition s’est matérialisée pour partie au mois dernier avec l’apparition, au catalogue du fournisseur, de stations d’accueil pour véhicules.

Ces dernières font également office de kits mains-libres déclinés en deux versions : l’une standard, dotée d’un port micro-USB et l’autre dédiée à l’iPhone, avec un connecteur propriétaire Apple.

Ces supports connectés en Bluetooth, contrôlables à la voix, émettent des consignes de navigation par synthèse vocale.

Ils embarquent des technologies d’annulation du bruit de fond et de suppression de l’écho destinées à améliorer la restitution sonore, notamment lors de conversations téléphoniques via le haut-parleur intégré à 2 W, une oreillette sans fil ou un quelconque dispositif relié au port jack 3,5 mm.

A noter la disponibilité d’une ventouse pour pare-brise, d’un disque autoadhésif réservé à la fixation sur un tableau de bord et d’un bras dont l’orientation est réglable, au même titre que le degré d’inclinaison. Le tout pour 99,95 euros TTC.

Absent du marché des smartphones et en fort recul sur le marché des GPS (baisse des ventes de l’ordre de 60% au premier trimestre 2012), TomTom se voit contraint à concentrer son offensive sur l’aspect logiciel.

L’application Android fera l’objet d’une présentation plus en détail dans les jours qui précéderont sa sortie. Les tarifs indicatifs pourraient calquer ceux actuellement en vigueur sur iOS : 59,99 euros pour la version France et 89,99 euros pour l’Europe.

Mais TomTom mise tout autant sur les systèmes embarqués. Témoin ce partenariat noué avec l’allemand BMW, dont les modèles Série 1, Série 3, X1 et X3 embarqueront les appareils de navigation Go Live.

Dans le domaine de l’automobile, les partenariats se sont multipliés ces dernières semaines. En point d’orgue, TomTom est devenu fournisseur de référence de PSA Peugeot Citroën pour les contenus et services.

TomTom est également très lié à Renault. En mai 2011 (soit deux ans après avoir scellé leur alliance), les deux partenaires annonçaient qu’ils équipaient 1 million de voitures avec le système de navigation intégré Carminat.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur