IFA 2013 : Acer explore le tactile et l’hybride entre Android et Windows 8

Mobilité
acer-aspire-r7-ifa-2013

A l’occasion de l’IFA 2013, Acer segmente un peu plus son offre produits entre Android et Windows 8, au diapason du mobile, du tactile et du facteur de forme hybride.

Dans un contexte d’évolution de l’informatique personnelle dicté notamment par des considérations économiques, Acer amorce une refonte de son offre hardware autour de Windows 8, de la mobilité, du tactile et du facteur de forme hybride.

En guise de prélude au Salon de l’Électronique de Berlin (IFA 2013), le groupe high-tech d’origine taïwanaise revoit sa copie sur trois segments de marché : les PC, les tablettes et les smartphones avec, en toile de fond, la convergence de ces différents supports.

Porte-drapeau de l’offensive dans l’univers des hybrides, l’Aspire R7 (999 euros TTC dans sa version de base équipée en Core i5) est une conception 4-en-1 qui combine ordinateur portable, tablette numérique, PC tout-en-un et terminal de présentation.

Le coeur d’action, c’est le dénommé Ezel.

Quoique non séparable du clavier, cet écran de 15,6 pouces se comporte en véritable électron libre : il repose sur un mécanisme de double charnière qui permet d’en ajuster précisément l’inclinaison, l’orientation et la position relative par rapport au clavier.

On obtient ainsi, sur le principe même du convertible, un produit multiforme capable de s’adapter à toutes les situations sans perdre en commodité, ni en fonctionnalité.

Tantôt simple laptop, tantôt PC portable à écran tactile (le trackpad est caché lorsqu’on rabat l’écran) ou encore tablette, l’Aspire R7 peut aussi être utilisé pour présenter du contenu à un utilisateur situé en face de soi.

Dans ce cas, l’image bascule automatiquement, au même titre que le son, par inversion des canaux gauche et droit.

Avec 2,5 kg au compteur pour 2,8 cm d’épaisseur, le produit ne répond pas aux critères de classification des ultrabooks.

Pour autant, sa configuration d’ensemble se positionne en haut de gamme : choix de processeurs Intel Core i5/i7 (Ivy Bridge), écran en résolution Full HD 1080p avec solution graphique Nvidia GeForce 750M (967 MHz sur interface PCIe 3.0), 6 à 12 Go de mémoire vive…

La connectique est tout aussi fourni, avec de l’USB 3.0 (2 ports), du HDMI en sortie, ainsi qu’une interface dédiée à divers adaptateurs, notamment VGA et Ethernet (RJ45).

Dans un autre registre, Acer élargit son offre de tablettes numériques avec l’Iconia A3, un modèle 10,1 pouces au positionnement tarifaire agressif : 249 euros TTC pour la version Wi-Fi à 16 Go de mémoire interne ; 299 euros pour y adjoindre la connectivité 3G.

Cette quête du rapport qualité-prix idéal implique néanmoins quelques concessions technologiques : écran à la définition limitée (1280 x 800 points), processeur quadricoeur sur base ARM Cortex-A7, capteur d’images de 5 mégapixels, pas de NFC, ni de Bluetooth “Smart”…

Acer annonce néanmoins 9 heures d’autonomie pour cette ardoise dont l’encombrement reste acceptable : 1 cm d’épaisseur pour 600 g.

Mais le véritable chef de file sur le dossier de la mobilité, c’est ce tabphone Liquid S2 (549 euros TTC hors éventuelle subvention opérateur) dont les rumeurs avaient par avance dessiné la silhouette, avec au coeur du débat un écran IPS de 6 pouces en Full HD 1080p, soit 368 ppp.

Outre la compatibilité 4G/LTE, les 16 Go de stockage extensibles à 128 Go et la relative finesse du produit (9 mm), le discours se porte sur l’APN de 13 mégapixels qui, associé à un processeur Snapdragon 800 (4 coeurs à 2,2 GHz) et à 2 Go de RAM, supporte la capture de vidéo en UltraHD (résolution 4K).

Orienté image, ce capteur prend également en charge l’enregistrement en 1080p à 60 images par seconde, avec un mode ralenti (x4), des panoramas jusqu’à 27 millions de pixels et des outils de retouche/partage de photos, y compris par NFC.

Acer applique par ailleurs à Android 4.2 “Jelly Bean” la surcouche Float User Interface, qui gère un système multitâche par effets de transparence.

Acer - IFA 2013

Image 1 of 5

Un hybride 4-en-1
Avec son écran de 15,6 pouces qui pivote autour d'une double charnière, l'Aspire R7 peut faire office d'ordinateur portable, de tablette improvisée ou encore de terminal de présentation.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les “phablettes” ?

Crédit photos : Acer


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur