IFA 2013 : Sony greffe aux smartphones des objectifs de compacts

Mobilité

Sur un marché de la photographie numérique en mutation, Sony cherche à améliorer les performances des capteurs intégrés aux smartphones en leur greffant des modules dotés d’une optique issue du monde des compacts.

Alors que le Salon de l’électronique de Berlin (IFA 2013) tourne à la foire d’empoigne autour de la mobilité et des montres connectées, Sony s’intéresse à un autre aspect de l’évolution technologique : la photographie numérique.

Sur un marché en mutation où les smartphones éclipsent peu à peu les solutions traditionnelles, notamment les compacts, la multinationale d’origine japonaise se positionne à la croisée des chemins avec les Smart Lens QX10 et QX100.

Ces dispositifs de poche, qui embarquent un capteur et une optique (mais pas de viseur, ni d’écran), peuvent fonctionner de manière autonome ou bien se greffer à un smartphone via un support ajustable.

C’est d’ailleurs là leur principal usage : compatibles avec Android (2.3 et versions ultérieures), mais aussi iOS (à partir de la mouture 4.3) grâce à des applications mobiles dédiées, ils apportent notamment des fonctions de zoom stabilisé, de macro ou encore d’ouverture.

sony-qx10

La liaison avec le smartphone s’effectue par Wi-Fi, l’appairage initial étant réalisé via la technologie de communication à courte portée NFC (‘Near-Field Communication’).

Les deux produits, qui disposent d’une batterie amovible, peuvent filmer en HD 720p. Ils embarquent chacun des lecteurs Memory Stick (format de carte mémoire chez Sony) et microSD.

Annoncé à 450 euros TTC d’ici fin septembre, le modèle QX100 n’est autre qu’un compact RX100 dépareillé de son boîtier.

Il s’allège ainsi à 179 grammes, mais garde les mêmes propriétés : capteur CMOS Exmor de 20 mégapixels, optique stabilisée 28-100 mm (3,6x), ouverture f/1.8-4.9 et plage de sensibilité de 160 à 25 600 ISO.

Moins onéreuse à 200 euros TTC, la référence QX10 semble plus polyvalente avec son optique stabilisée 25-250 mm (10x). Elle est aussi plus légère (90 g), mais sa plage de sensibilité se limite à 100-12 800 ISO et l’ouverture maximale plafonne à f/3.3.

Sony a fait de la photographie son cheval de bataille pour cette édition 2013 de l’IFA. Témoin l’argument premier du smartphone Xperia Z1, officialisé ce 4 septembre : un capteur de 20,7 mégapixels, pourvu entre autres d’un mode rafale à 30 images par seconde.

sony-qx100

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien les services de photo en ligne ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur